Glossaire

Définitions de termes en S

S
Une des classes spectralesClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
de la classification définie par l'observatoire de Harvard. Le spectre présente les raies de l'oxyde de zirconium.
SagittaireSagittaire
Toujours basse sur l'horizon vue depuis la France, c'est l'une des 13 constellations du zodiaque.
Sagittaire
ConstellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
australe. Seule sa partie la plus nordique est observable depuis une latitudeLatitude : écart angulaire d'un point de la sphère terrestre mesuré depuis le plan équatorial.
Glossaire
45° Nord. C'est également l'une des 13 constellations du zodiaqueZodiaque : bande de 17°, centrée sur l'écliptique, dont les planètes ne s'écartent jamais. Les constellations traversées par cette zone ayant presque toutes des noms d'animaux, elle est appelée le zodiaque qui vient du mot grec zodiakos signifiant « ayant rapport aux animaux ».
Glossaire
, entre le CapricorneCapricorne
Constellation boréale visible en été, son étoile α est une « fausse double ».
Capricorne
et OphiuchusOphiuchus
Visible en été, bien qu'étant coupée par l'écliptique elle n'est pas considérée comme une constellation zodiacale.
Ophiuchus
. Son sigle est Sgr (Sagittarius).
Constellation du Sagittaire
Constellation du Sagittaire - CC BY 3.0
Saint Joseph
Une tentative de remplacement de la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
d'OrionOrion
Constellation visible en hiver, facilement identifiable à partir des trois étoiles alignées formant la « Ceinture du géant ».
Orion
par le moine allemand Julius Schiller (1580 - 1627) en 1627. Il est l'auteur du Cœlum Stellatum Christianum (Atlas céleste chrétien) dans lequel il tente d'imposer une vision de la voûte céleste sous la forme de personnages et sujets bibliques. La Grande OurseGrande Ourse
Constellation circumpolaire, elle fait partie des plus anciennes et les plus connues.
Grande Ourse
devient ainsi la Barque de St Pierre, la Petite OursePetite Ourse
Constellation circumpolaire, son étoile α (alpha) marque actuellement le pôle céleste Nord avec une relative précision.
Petite Ourse
est rebaptisée en St Michel. On retrouve également transformés : AndromèdeAndromède
Constellation boréale visible en automne, on y repère l'objet le plus lointain visible à l'œil nu : la célèbre galaxie d'Andromède.
Andromède
en St Sépulcre, le BélierBélier
Constellation boréale visible en automne. Son nom vient du symbole γ, point d'intersection de l'écliptique avec l'équateur céleste aujourd'hui situé dans les Poissons.
Bélier
en St Pierre, le BouvierBouvier
Constellation boréale visible au printemps, son étoile Arcturus est la plus brillante du ciel boréal.
Bouvier
en St Sylvestre, le CancerCancer
Constellation boréale visible en hiver, elle contient l'amas ouvert Præsepe.
Cancer
en St Jean l'évangéliste, CassiopéeCassiopée
Constellation circumpolaire très facile à repérer avec sa forme caractéristique en W ou M suivant la saison.
Cassiopée
en Marie Madeleine, la Chevelure de BéréniceChevelure de Bérénice
Constellation boréale visible au printemps, elle contient deux amas de galaxies.
Chevelure de Bérénice
en Flagellum…
Cette volonté d'éloigner toute représentation païenne de « son » ciel restera sans effet.
Une des figures de l'atlas de Schiller : Marie Madeleine
Saros (cycle de)
Intervalle de temps qui se trouve être un multiple entier de périodes synodiquesPériode synodique : la période synodique d'une planète est le retour à une même configuration Terre-Soleil-planète.
Glossaire
et draconitiques de la LuneLune
Le couple Terre-Lune peut être considéré comme une planète double qui orbite autour du Soleil à partir d'un centre de gravité commun…
Lune
. Cette période de 6 585,3 jours, et remarquée dès l'Antiquité, vaut (à un faible écart près) 223 révolutions synodiques et 242 révolutions draconitiques.
Un cycle d'occultationsOccultation : pour un observateur terrestre, recouvrement d'un objet céleste par le disque d'un astre. Improprement qualifié d'éclipse, le masquage du disque solaire par celui de la Lune en est l'exemple le plus connu.
Glossaire
solaires et d'éclipsesÉclipse : passage d'un corps céleste dans le cône d'ombre d'un autre astre. Le terme « Éclipse de Soleil » couramment employé est impropre, le Soleil étant masqué par la Lune, il s'agit d'une occultation.
Glossaire
lunaires se renouvelle ainsi au terme de chacune de ces périodes. Cette durée se trouvant supérieure d'un tiers au temps d'une rotation complète de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
sur son axe, les zones où ces phénomènes peuvent être observés se décalent également de 120° en longitudeLongitude : dans le système de coordonnées géographiques, c'est l'écart angulaire d'un point de la sphère terrestre mesuré en degrés depuis le méridien d'origine marqué 0°.
Glossaire
vers l'ouest d'un cycle à l'autre.
SaturneSaturne
Jupiter, Uranus et Neptune possédent également un système d'anneaux, seul celui de Saturne peut être visible depuis la Terre…
Planète Saturne
Sixième planètePlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
par ordre de distance au SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
.
Sceptre
Quelques courtisans ont tenté d'installer leur monarque au firmament. Mais le Sceptre (parfois appelé Main de Justice ou Sceptre dans la Main de justice) installé par Augustin Royer (dates inconnues), architecte du roi Louis XIV en 1679, pour flatter la vanité de son monarque sera vite effacé par le Frederici Honores de Johann BodeJohann Bode
Il est surtout célèbre pour avoir vulgarisé la formulation empirique de la distance des planètes au Soleil du mathématicien Johann Daniel Tietz, et connue sous le nom de Loi de Titius-Bode…
Glossaire
(1747 - 1826). Mais c'est l'insignifiant LézardLézard
Petite constellation boréale imaginée par Johannes Hewel en 1660.
Lézard
qui, après un bref intermède entre ces deux époques, reprendra la place qu'il occupe toujours aujourd'hui.
Sceptre de Brandebourg
Piqué au vif par la consécration précédente (on ne plaisante pas avec l'honneur national), l'astronome allemand Gottfried Kirch (1639 - 1710), directeur de l'observatoire de Berlin, s'empressera d'installer à son tour un Sceptrum Brandenburgicum à l'ouest du LièvreLièvre
Constellation visible en hiver repérable sous les pieds du chasseur Orion.
Lièvre
.
ScorpionScorpion
Constellation boréale visible en été, elle abrite notamment la géante rouge Antarès.
Scorpion
Une des 13 constellationsConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
du zodiaqueZodiaque : bande de 17°, centrée sur l'écliptique, dont les planètes ne s'écartent jamais. Les constellations traversées par cette zone ayant presque toutes des noms d'animaux, elle est appelée le zodiaque qui vient du mot grec zodiakos signifiant « ayant rapport aux animaux ».
Glossaire
, entre OphiuchusOphiuchus
Visible en été, bien qu'étant coupée par l'écliptique elle n'est pas considérée comme une constellation zodiacale.
Ophiuchus
et la BalanceBalance
Constellation boréale visible au printemps. C'est la seule constellation zodiacale représentée par un objet inanimé.
Balance
. Son sigle est Sco (Scorpius).
Constellation du Scorpion
Constellation du Scorpion - CC BY 3.0
SculpteurSculpteur
Initialement nommée Atelier du sculpteur par l'abbé Nicolas de Lacaille, elle nous est parvenue sous le nom simplifié de Sculpteur.
Sculpteur
Petite constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
australe au sud de la BaleineBaleine
Constellation majoritairement australe visible en automne. Sa principale attraction reste l'étoile variable Mira.
Baleine
, elle contient le pôle galactique Sud. Son sigle est Scl (Sculptor).
Constellation du Sculpteur
Constellation du Sculpteur - CC BY 3.0
Seconde
Soixantième partie de la minute, la seconde de temps est aujourd'hui définie comme 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins d'énergie de l'état fondamental de l'atome de césium 133. Elle est l'une des 7 unités du Système international d'unités, son symbole est : s.
La seconde d'arc, qui vaut la 3 600e partie du degré est notée : ".
SerpentSerpent
Constellation essentiellement boréale visible en été, elle a la particularité d'être divisée en deux par Ophiuchus.
Serpent
La seule constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
scindée en deux parties, Serpens caput (la tête du Serpent) et Serpens cauda (la queue du Serpent). Elle est à rechercher de part et d'autre de la constellation d'Ophiuchus. Son sigle est Ser (Serpens).
Constellation du Serpent (tête)
Constellation du Serpent (tête) - CC BY 3.0
Constellation du Serpent (queue)
Constellation du Serpent (queue) - CC BY 3.0
SextantSextant
Constellation majoritairement australe et visible au printemps. Elle a été imaginée par Johannes Hewel vers 1660.
Sextant
(constellation)
Petite constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
imaginée au sud du LionLion
Constellation zodiacale visible sous les pattes arrière de la Grande Ourse, entre la Vierge et les Gémeaux.
Lion
par Johannes Hewel (ou Johan Hœvelke, dit Hévélius, 1611 - 1687) vers 1660. Son sigle est Sex (Sextans).
Constellation du Sextant
Constellation du Sextant - CC BY 3.0
Sextant (instrument)
Le sextant est un instrument de navigation analogue à l'octant. Il sert à mesurer la hauteurHauteur : dans le système de coordonnées horizontales, c'est l'angle que forme la direction d'un astre avec le plan horizontal.
Glossaire
, ou l'écart angulaire, d'un astre au-dessus de l'horizonHorizon : projection sur la sphère céleste du plan horizontal passant par le point de vision de l'observateur.
Glossaire
. Il comporte un limbe gradué sur 60° (1/6 de cercle, sextantis = le sixième).
Un sextant
Un sextant
S.I.
Symbole du Système International d'unités.
Solstice
En raison de l'inclinaison de l'axe de rotation terrestre sur le plan de son orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
, ce dernier n'est pas confondu avec l'équateurÉquateur : intersection de la surface d'un astre et du plan situé à égale distance de ses pôles, il marque la latitude zéro.
Glossaire
. Le SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
passe ainsi par une déclinaisonDéclinaison : coordonnée verticale dans les systèmes de coordonnées équatoriales et horaires, c'est l'angle compris entre la direction d'un astre et le plan de l'équateur céleste.
Glossaire
maximale deux fois par année.
Le 21, 22 ou 23 juin marque le passage de la plus forte déclinaison boréale : c'est le début de l'été pour l'hémisphère nord (début de l'hiver pour l'hémisphère sud). De même, le 22 ou 23 décembre marque le passage de la plus forte déclinaison australe : c'est le début de l'hiver pour l'hémisphère nord (début de l'été pour l'hémisphère sud).
À ces points extrêmes, la position du Soleil semble s'arrêter pour reprendre une marche à rebours (sol stat, qui a donné solstitia).
Spectroscopie
Branche de l'astrophysiqueAstrophysique : partie de l'astronomie qui étudie la nature physique des astres, notamment par le biais de la spectroscopie.
Glossaire
qui étudie les objets célestes par l'examen de leur spectre.
Cette analyse procure des informations sur la température, la composition chimique et permet de déduire le mouvement radial des corps célestes, voire la nature double ou multiple de certaines étoiles trop serrées pour être résolues en optique.
Voir aussi : Message de la lumière II
Suaire du Christ
Également appelée Voile de sainte Véronique, cette ancienne constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
fut créée par le moine tchèque Schyrle Anton Maria de Rheita (1597 - 1660) en 1643. Johannes Hewel (ou Johan Hœvelke, dit Hévélius, 1611 - 1687) la remplacera par son SextantSextant
Constellation majoritairement australe et visible au printemps. Elle a été imaginée par Johannes Hewel vers 1660.
Sextant
vers 1660.
Supernova
Les étoiles massives connaissent une mort violente. Lorsque leurs noyaux sont au stade de la formation du fer (cet élément est le plus stable en regard des réactions nucléaires et ne produit aucune énergie par fusion ou fission) le déficit en énergie ne peut plus contenir la pression des couches supérieures. L'étoile s'effondre alors sur elle-même et par effet de rebond sur les couches externes elle provoque le phénomène de supernova. Seul subsistera un cœur très dense transformé en étoile à neutrons.
Système International d'unités
Normalisation, fixée dans sa forme actuelle en 1971, qui comprend sept unités de base :
  • mètre (m) pour la longueur ;
  • kilogramme (kg) pour la masse ;
  • seconde (s) pour le temps ;
  • ampère (A) pour l'intensité d'un courant électrique ;
  • kelvin (K) pour la température thermodynamique ;
  • mole (mol) pour la quantité de matière ;
  • candela (cd) pour l'intensité lumineuse.
Des unités dérivées peuvent être formées en combinant ces unités de base et les relations algébriques qui lient les grandeurs correspondantes.
Système solaireSystème solaire : ensemble des corps célestes placés sous l'attraction gravitationnelle du Soleil, qui contient à lui seul 99,8 % de la masse du système.
Système solaire
Ensemble des corps célestes placés sous l'attraction gravitationnelle du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
, qui contient à lui seul 99,8 % de la masse du système. Les planètesPlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
orbitent en sens direct autour du Soleil, elles représentent 0,14 % de la masse du Système solaire, JupiterJupiter
La plus grosse planète du Système solaire est aussi celle qui tourne le plus rapidement sur elle-même : un peu moins de dix heures au niveau de l'équateur…
Planète Jupiter
en concentrant les 70 %. Le reste comporte les satellites naturels, les astéroïdesAstéroïde : petit corps orbitant autour du Soleil et dont la plus grande dimension ne dépasse pas quelques centaines de kilomètres.
Glossaire
, les comètes, les météorites…
Système solaire
Tailles relatives des planètes du Système solaire
Syzygie
ConjonctionConjonction : un corps céleste est en conjonction lorsqu'il est vu en direction du Soleil, observé depuis la Terre.
Glossaire
ou oppositionOpposition : un corps céleste est dit en opposition lorsqu'il se trouve diamétralement opposé au Soleil, observé depuis la Terre. De fait, c'est la période la plus favorable à son observation.
Glossaire
d'une planètePlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
, ou de la LuneLune
Le couple Terre-Lune peut être considéré comme une planète double qui orbite autour du Soleil à partir d'un centre de gravité commun…
Lune
, avec le SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
. La Lune et le Soleil sont en syzygie à la Nouvelle Lune et à la Pleine Lune, ces moments correspondent aux marées de « Vive Eau ».