Carte

Grande Ourse

Ursa Major - UMa

Grande Ourse
  • Observation optimale : Février-Mai
  • Zone de visibilité : 90° N / 16° S
  • Rang de taille : 3
  • Étoile la plus lumineuse : Dubhe (α)

Elle fait partie des constellationsConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
les plus anciennes et les plus connues, bien qu'elle s'étende très au-delà de sa forme simplifiée souvent représentée par ses sept étoiles principales qui forment « le grand chariot » ou « la casserole », voire « le chariot de David », avec laquelle elle est parfois confondue.
Les Grecs appelèrent le quadrilatère formé par les étoiles α (alpha), β (bêta), γ (gamma) et δ (delta) : « l'Ourse », qui devint par la suite accompagnée de ses petits représentés par les étoiles ε (epsilon), ζ (dzêta) et η (êta). Pour les Égyptiens, ce regroupement d'étoiles était la « jambe du bœuf ». Les Arabes désignèrent cet astérismeAstérisme : groupe d'étoiles dont la disposition vue depuis la Terre permet un rattachement à une figure ou un objet usuel.
Glossaire
 : les trois pleureuses et le cercueil.
Quant aux romains, ils les appelèrent les Septem Triones (les sept bœufs) en raison de leur lent déplacement autour du pôle, alors proche de l'étoile Thuban (α du DragonDragon
Constellation circumpolaire d'un repérage assez difficile.
Dragon
), qui leur rappelait celui des bœufs pendant les labours ou sur l'aire de battage. Pour la même raison, les Grecs la désignaient également sous l'appellation Helike (hélice ou spirale). À noter que le mot grec arktos veut dire ourse. Voilà qui a le mérite d'éclaircir certaines origines d'ordre sémantique.
La plupart des constellations sont formées d'étoiles vues par projection et n'ayant absolument aucun lien entre elles. D'après l'étude de leurs mouvements, il s'avère que 17 étoiles de la Grande Ourse sont animées d'un mouvement d'ensemble et forment un amas ouvertAmas ouvert : composés d'étoiles relativement jeunes, toutes nées de la même nébuleuse, ils se situent principalement dans le plan du disque des galaxies spirales.
Glossaire
 : Ursa cluster. Il y a de fortes présomptions sur l'appartenance à l'amas de SiriusSirius
C'est l'étoile la plus brillante de tout le ciel, elle est la sixième par ordre de distance au Soleil.
Sirius
(α du Grand ChienGrand Chien
Constellation australe visible en hiver, elle renferme l'étoile la plus brillante de tout le ciel : Sirius.
Grand Chien
, ce groupe étant également appelé « Sirius group »), Gemma (α de la Couronne boréaleCouronne boréale
Petite constellation boréale aisément repérable entre Hercule et le Bouvier.
Couronne boréale
) et Menkalinan (β du CocherCocher
Bien que partiellement circumpolaire, la constellation est pleinement observable en hiver.
Cocher
).
Les étoiles β (Merak) et α (Dubhe) sont parfois appelées « Les gardes ». En prolongant de 5 fois leur écartement, on peut facilement retrouver l'étoile polaire.

Objets stellaires intéressants
Xi (ξ) Ursae Majoris = Alula Australis
Étoile multiple Séparation : A-B : 1,8" Distance : 29 a.l. ± 1
Ascension droite : 11h 18m 10,90s (J2000) Déclinaison : +31° 31' 44,7" (J2000) Magnitude : A : 4,41 ± 0,10 ; B : 4,87 ± 0,10

La binarité de ξ Ursae Majoris a été découverte le 2 mai 1780 par William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
. Il s'agit de la première étoile double pour laquelle une orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
a été calculée, par Félix Savary (1797 - 1841) en 1828. Les deux composantes sont notées ξ Ursae Majoris A et ξ Ursae Majoris B, leur période orbitale est de 59,84 ans. Elles sont séparées par 10 unités astronomiquesUnité astronomique : unité de distance basée sur le demi-grand axe de l'orbite terrestre et définie par l'UAI en 1976.
Glossaire
.
Depuis, il a été démontré qu'il s'agit d'un système multiple. Chacune de ces étoiles est une binaire spectroscopiqueBinaire spectroscopique : étoiles trop rapprochées dont la binarité ne peut être révélée que par analyse spectrale.
Glossaire
. Le duo formant ξ Ursae Majoris A a une période orbitale de 669 jours, celle du couple ξ Ursae Majoris B est plus courte : 3,98 jours. L'évaluation des masses et des spectres démontre que les deux étoiles compagnons sont des naines rouges.
En 2012, la présence d'un cinquième élément a été découverte : une naine brune orbitant à une distance d'environ 4 000 ua.

65 Ursae Majoris
Étoile multiple Séparation : Aa-D : 63" Distance : ≈ 690 a.l.
Ascension droite : 11h 55m 05,71s (J2000) Déclinaison : +46° 28' 36,7" (J2000) Magnitude : Aa : 6,54 ± 0,10 ; D : 7,0

65 Ursae Majoris est un système sextuple. Ce type de multiplicité est très rare car peu stable. Le système s'organise autour d'un couple central, ces deux étoiles sont d'une même classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
 : A7 V. Ce duo – noté Aa1 et Aa2 – possède des masses respectives de 1,6 M⊙ et 2,4 M⊙ et s'éclipse mutuellement ; la période orbitale est de 1,73 jour.
65 Ursae Majoris Ab orbite autour de ce couple en 641 jours, c'est une binaire spectroscopiqueBinaire spectroscopique : étoiles trop rapprochées dont la binarité ne peut être révélée que par analyse spectrale.
Glossaire
.
Vient ensuite 65 Ursae Majoris B avec une période orbitale de 118 ans (écart angulaire : 0,18"). 65 Ursae Majoris C et 65 Ursae Majoris D ont respectivement des écarts angulaires de 4" et 63".

Système 65 UMa
Structure schématique du système 65 UMa
Zeta (ζ) Ursae Majoris = Mizar
Étoile multiple Séparation : A-B : 14,4" Distance : 82,9 a.l. ± 0,6
Ascension droite : 13h 23m 55,56s (J2000) Déclinaison : +54° 55' 31,5" (J2000) Magnitude : 2,25 ± 0,07
Mizar
L'étoile multiple Mizar, l'étoile vue proche est Alcor (également une étoile binaire) et non une composante du groupe

Son nom, qui signifie « le Tablier », lui fut donné par Joseph Julius Scaliger (1540 - 1609) au XVIe siècle. Elle appartient à l'amas ouvertAmas ouvert : composés d'étoiles relativement jeunes, toutes nées de la même nébuleuse, ils se situent principalement dans le plan du disque des galaxies spirales.
Glossaire
Ursa cluster et c'est un système… complexe ! Le couple principal est séparé de 14,4".
Elle collectionne les « premières ». C'est effectivement la première étoile double découverte à la lunette, par Giovanni Battista Riccioli (1598 - 1671) en 1650. C'est également la première double photographiée, par George Philippe Bond (1825 - 1865) en 1857. Edward Charles Pickering (1846 - 1919), en analysant le spectre de la plus lumineuse en 1889, découvrit… une nouvelle double. C'est donc la première binaire spectroscopiqueBinaire spectroscopique : étoiles trop rapprochées dont la binarité ne peut être révélée que par analyse spectrale.
Glossaire
découverte.
L'événement se reproduisit en 1908, lorsque Edwin Brant Frost (1866 - 1935) analysa l'étoile la plus faible : c'est à nouveau une binaire spectroscopique. La présence d'une troisième composante gravitant autour de ce couple fut mise en évidence en 1964.

Sélection d'objets non-stellaires
Messier 81 = NGC 3031 = Galaxie de Bode
Galaxie - SAab Dimension : 24,0' × 13,0' Distance : 11,8 × 106 a.l.
Ascension droite : 09h 55m 33,15s (J2000) Déclinaison : +69° 03' 55,2" (J2000) Magnitude : 6,92 ± 0,11

Nébuleuſe près de l'oreille de la grande Ourſe, ſur le parallèle de l'étoile d, de la quatrième à la cinquième grandeur : ſa poſition déterminée par cette étoile. Cette nébuleuſe eſt un peu ovale, le centre clair, & on la voit très-bien avec une lunette ordinaire de trois pieds & demi. Elle fut découverte à Berlin, par M. Bode, le 31 Décembre 1774, & par M. Méchain, au mois d'Août 1779. (9 Février 1781)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 3031
La galaxie Messier 81

Située à la périphérie du « groupe local », c'est l'une des galaxiesGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirales les plus lumineuses de l'hémisphère Nord, et ce malgré un diamètre relativement modeste : 87 000 années-lumièreAnnée-lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
. Elle fut découverte par le directeur de l'observatoire de Berlin, Johann BodeJohann Bode
Il est surtout célèbre pour avoir vulgarisé la formulation empirique de la distance des planètes au Soleil du mathématicien Johann Daniel Tietz, et connue sous le nom de Loi de Titius-Bode…
Glossaire
(1747 - 1826), le 31 décembre 1774. Elle sera retrouvée de manière indépendante par Pierre MéchainPierre Méchain
En raison de difficultés financières, son père ne peut lui assurer une formation d'architecte, profession qu'il voudrait le voir prendre comme lui. Ayant eu connaissance de son intérêt pour l'astronomie, Joseph de Lalande le prend comme élève…
Glossaire
en 1779 avant d'être répertoriée par Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) le 9 février 1781.
Une supernovaSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie (type II, Ib et Ic) ou explosion thermonucléaire d'une naine blanche à la suite d'une accrétion de matière arrachée à une étoile voisine (type Ia).
Glossaire
de type II (SN1993J : 09h 55m 25s, +69° 01' 13") y a été observée le 28 mars 1993 ; magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
maximale : 9,91.
Repérable aux jumelles, le pointage de M 81 peut se réaliser à partir de l'étoile 24 UMa (magnitude 4,6), la galaxie se repère à 2° au sud-est. En utilisant les cercles gradués d'une monture équatoriale, il est également possible de partir depuis la position de l'étoile λ (lambda) de la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
voisine du DragonDragon
Constellation circumpolaire d'un repérage assez difficile.
Dragon
et de se déplacer de 1 h 36 min vers l'ouest.

Messier 82 = NGC 3034 = Galaxie du Cigare
Galaxie - S- Dimension : 12,0' × 5,6' Distance : 12,3 × 106 a.l.
Ascension droite : 09h 55m 52,31s (J2000) Déclinaison : +69° 40' 47,4" (J2000) Magnitude : 8,30 ± 0,17

Nébuleuſe ſans étoile, près de la précédente [Messier 81] ; l'une & l'autre paroiſſoient en même-temps dans le champ de la lunette, celle-ci moins apparente que la précédente ; ſa lumière foible & alongée : à ſon extrémité eſt une étoile télescopique. Vue à Berlin, par M. Bode, le 31 Décembre 1774, & par M. Méchain au mois d'Août 1779. (9 Février 1781)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 3034
La galaxie Messier 82 - Crédit : NASA, ESA and the Hubble Heritage Team (STScI/AURA)

Vue proche de M 81, cette galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
fut découverte avec la précédente. Ces deux objets sont les plus gros éléments d'un petit amas de galaxies qui se développe sur la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
voisine de la GirafeGirafe
Constellation circumpolaire peu évidente à repérer entre la Grande Ourse et Cassiopée.
Girafe
. Cette double trouvaille restera quasi inconnue car publiée dans un almanach en langue allemande et d'un tirage quasi confidentiel. Le couple M 81 - M 82 sera ainsi (re)découvert par Pierre MéchainPierre Méchain
En raison de difficultés financières, son père ne peut lui assurer une formation d'architecte, profession qu'il voudrait le voir prendre comme lui. Ayant eu connaissance de son intérêt pour l'astronomie, Joseph de Lalande le prend comme élève…
Glossaire
(1744 - 1804) en août 1779 et répertorié 2 ans plus tard par Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817).
Primordialement considérée comme une galaxie irrègulière, des images effectuées en proche infrarouge ont mis en évidence la présence de bras spiraux symétriques en 2005. La galaxie est fortement déformée par l'influence gravitationnelle de M 81. Cette interaction a provoqué une forte activité de formation d'étoiles. La radioastronomie à permis de détecter un « pont » de gaz et de poussière reliant ces deux galaxies né à la suite d'un rapprochement du couple.
Trois supernovæSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie (type II, Ib et Ic) ou explosion thermonucléaire d'une naine blanche à la suite d'une accrétion de matière arrachée à une étoile voisine (type Ia).
Glossaire
ont été vues dans M 82 : SN 2004am de type II, le 5 mars 2004 à la magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
maximale de 16 (09h 55m 46,61s, +69° 40' 38,1") ; SN 2008iz de type II, le 24 mars 2008 à la magnitude 20 (09h 55m 51,55s, +69° 40' 45,8") et SN 2014J de type Ia, le 21 janvier 2014 à la magnitude 8,98 (09h 55m 42,12s, +69° 40' 25,9") .
La recherche de M 82 se fait de manière analogue à celle de M 81.

Messier 108 = NGC 3556
Galaxie - SBcd Dimension : 8,1' × 2,1' Distance : 46,7 × 106 a.l.
Ascension droite : 11h 11m 30,94s (J2000) Déclinaison : +55° 40' 27,6" (J2000) Magnitude : 10,06 ± 0,05
NGC 3556
La galaxie Messier 108

NGC 3556 est une galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirale barrée vraisemblablement découverte en même temps que M 97M 97
Nébuleuse planétaire découverte par Pierre Méchain le 16 février 1781. Elle sera répertoriée par Charles Messier le 24 mars.
Messsier 97
et M 109M 109
Cette galaxie spirale barrée est une nouvelle découverte de Pierre Méchain, la même nuit que M 97 et M 108 (12 mars 1781).
Messsier 109
par Pierre MéchainPierre Méchain
En raison de difficultés financières, son père ne peut lui assurer une formation d'architecte, profession qu'il voudrait le voir prendre comme lui. Ayant eu connaissance de son intérêt pour l'astronomie, Joseph de Lalande le prend comme élève…
Glossaire
(1744 - 1804), et visiblement dans l'indifférence de ses contemporains ; seul William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
(1738 - 1822) en fera une vague allusion.
Son diamètre réel est inférieur à celui de notre Voie lactéeVoie lactée : en l'absence de toute pollution lumineuse, la voûte céleste semble traversée par une bande blanchâtre. En raison de sa similitude avec une trainée laiteuse, elle fut appelée galaxias (voie de lait) par les Grecs.
Glossaire
, environ 80 000 années-lumièreAnnée-lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
. N'étant membre d'aucun amas ou groupe, la galaxie NGC 3556 est gravitationnellement isolée.
L'objet fut rajouté au catalogue MessierCatalogue Messier
Premier catalogue d'objets non-stellaires dressé par Charles Messier, il contient 110 entrées.
Catalogue Messier
par l'astronome, expert en histoire de l'astronomie, Owen Gingerich (1930 -) en 1953 après la découverte de l'annotation manuscrite de ses coordonnées faite par Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) en marge de son exemplaire personnel de Connaissance des Temps.
Celle qui a assez récemment hérité du nom d'emprunt de galaxie de la « Planche de surf », est déjà repérable aux jumelles sur un ciel exempt de pollution lumineuse près de l'étoile β (Merak).
Une supernovaSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie (type II, Ib et Ic) ou explosion thermonucléaire d'une naine blanche à la suite d'une accrétion de matière arrachée à une étoile voisine (type Ia).
Glossaire
de type II (SN1969B : 11h 11m 21s, +55° 40' 12") y a été découverte le 6 février 1969 ; magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
maximale : 14,57.

Messier 97 = NGC 3587 = Nébuleuse du Hibou
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 194" Distance : 2 600 a.l.
Ascension droite : 11h 14m 47,70s (J2000) Déclinaison : +55° 01' 08,9" (J2000) Magnitude : 9,90 ± 0,10

Nébuleuſe dans la grande Ourſe, près de β : elle eſt difficile à voir, rapporte M. Méchain, ſur-tout quand on éclaire les fils du micromètre : ſa lumière eſt foible, ſans étoile. Méchain la vit pour la première fois le 16 Février 1781, & la poſition eſt rapportée d'après lui. Près de cette nébuleuſe il en vit une autre, qui n'a pas encore été déterminée [selon toute vraisemblance : M 108], ainſi qu'une troiſième qui eſt auprès de γ de la grande Ourſe [M 109]. (24 Mars 1781)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 3587
La nébuleuse du Hibou

Objet difficile à observer, cette nébuleuse planétaireNébuleuse planétaire : en fin de vie, les astres du type Soleil passent par le stade de géante rouge, les couches les plus externes sont éjectées par la pression de radiation émise par le noyau et la partie centrale se contracte en une naine blanche.
Glossaire
fut découverte par Pierre MéchainPierre Méchain
En raison de difficultés financières, son père ne peut lui assurer une formation d'architecte, profession qu'il voudrait le voir prendre comme lui. Ayant eu connaissance de son intérêt pour l'astronomie, Joseph de Lalande le prend comme élève…
Glossaire
(1744 - 1804) le 16 février 1781. Elle sera répertoriée par Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) le 24 mars.
C'est William Parsons (lord Oxmantown comte de Ross, 1800 - 1867) qui en fera les premières observations scrupuleuses à l'aide de son télescope géant et lui donnera son nom commun, la nébuleuse du Hibou, en remarquant les deux zones sombres qui forment les « yeux » de l'animal.
Il s'agit d'une étoile en fin de vie qui a éjecté les couches supérieures de son gaz en une gigantesque sphère de 3 années-lumièreAnnée-lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
de diamètre. Les déductions les plus récentes tendent à démontrer que M 97 aurait plutôt la forme d'un cylindre vu de dessus, les deux zones sombres étant des cavités moins denses inclinées par rapport à l'axe du cylindre.

Messier 109 = NGC 3992
Galaxie - SBbc Dimension : 7,6' × 4,3' Distance : 45 × 106 a.l.
Ascension droite : 11h 57m 35,99s (J2000) Déclinaison : +53° 22' 28,5" (J2000) Magnitude : 9,88 ± 0,12
NGC 3992
La galaxie Messier 109

La galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirale barrée NGC 3992 semble être une nouvelle trouvaille de Pierre MéchainPierre Méchain
En raison de difficultés financières, son père ne peut lui assurer une formation d'architecte, profession qu'il voudrait le voir prendre comme lui. Ayant eu connaissance de son intérêt pour l'astronomie, Joseph de Lalande le prend comme élève…
Glossaire
(1744 - 1804), la même nuit que M 97M 97
Nébuleuse planétaire découverte par Pierre Méchain le 16 février 1781. Elle sera répertoriée par Charles Messier le 24 mars.
Messsier 97
et M 108M 108
Vraisemblablement découverte en même temps que M 97 et M 109 par Pierre Méchain. C'est une galaxie spirale vue presque par la tranche.
Messsier 108
. Elle sera également rajoutée à la liste du catalogue MessierCatalogue Messier
Premier catalogue d'objets non-stellaires dressé par Charles Messier, il contient 110 entrées.
Catalogue Messier
en 1953 par Owen Gingerich (1930 -).
Son diamètre réel est d'environ 130 000 années-lumièreAnnée-lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
. Elle s'éloigne de nous à une vitesse de 1 142 km·s−1 et possède trois galaxies satellites.
Une supernovaSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie : la production de réactions nucléaires dans le noyau devient insuffisante pour contenir la pression des couches supérieures.
Glossaire
(SN 1956A), de type Ia, y fut découverte le 8 mars 1956 à la magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 12,3.

Messier 40 = Winnecke 4
Binaire optique Séparation : 50" Distance : 510 a.l.
Ascension droite : 12h 22m 12,53s (J2000) Déclinaison : +58° 04' 58,6" (J2000) Magnitude : 9,0 et 9,3

Deux étoiles très-près l'une de l'autre & très-petites, placées à la naiſſance de la queue de la grande Ourſe : on a de la peine à les diſtinguer avec une lunette ordinaire de 6 pieds. C'eſt en cherchant la nébuleuſe placée au-deſſus du dos de la grande Ourſe, rapportée dans le livre de la figure des Aſtres, qui devoit avoir en 1660, 183d 32' 41" d'aſcenſion droite, & 60d 20' 33" de déclinaiſon boréale, que M. Meſſier n'a pu voir, qu'il a observé ces deux étoiles. (24 Octobre 1764)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

Winnecke 4
HD 238107 et HD 238108 : la fausse double Winnecke 4

Suivant le rapport de la découverte d'une nébuleuse rapportée auparavant par Johannes Hewel (ou Johan Hœvelke, dit Hévélius, 1611 - 1687), Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) en explorant la zone mentionnée ne retrouva qu'un couple d'étoiles séparées de 50" (Winnecke 4). Pour éviter toute confusion ultérieure – alors que son aspect n'est en rien nébuleux – il l'intégra cependant à son catalogueCatalogue messier
Premier catalogue d'objets non-stellaires dressé par Charles Messier, il contient 110 entrées.
Catalogue messier
le 24 octobre 1764.
En 2016, les mesures de parallaxeParallaxe : regardée alternativement avec chaque œil, la projection du pouce, main tendue, ne se retrouve pas devant les mêmes éléments d'un décor : c'est l'effet de parallaxe. La parallaxe est d'autant plus petite que l'objet visé est lointain.
Glossaire
du satellite Gaia ont démontré que les deux étoiles, répertoriées HD 238107 et HD 238108, ne sont pas liées gravitationnellement. La première est distante de 1 140 années-lumièreAnnée-lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
(± 100), la seconde est deux fois plus proche : 460 a.l. (± 20).
À noter que la galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
NGC 4290, magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 12,8, est visible à environ 2' de la position de Winnecke 4.

Messier 101 = NGC 5457 = Galaxie Pinwheel
Galaxie - SABcd Dimension : Ø 22' Distance : 22,6 × 106 a.l.
Ascension droite : 14h 03m 12,59s (J2000) Déclinaison : +54° 20' 56,7" (J2000) Magnitude : 7,90 ± 0,09

Nébuleuſe ſans étoile, très-obſcure & fort large, de 6 à 7 minutes de diamètre, entre la main gauche du Bouvier & la queue de la grande Ourſe. On a peine à la diſtinguer en éclairant les fils. (27 Mars 1781)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 5457
La galaxie Messier 101

D'observation difficile, cette galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirale vue de face fut découverte par Pierre MéchainPierre Méchain
En raison de difficultés financières, son père ne peut lui assurer une formation d'architecte, profession qu'il voudrait le voir prendre comme lui. Ayant eu connaissance de son intérêt pour l'astronomie, Joseph de Lalande le prend comme élève…
Glossaire
(1744 - 1804) début 1781 et observée le 27 mars par Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) avec un télescope de seulement 84 mm d'ouverture. Il faudra cependant attendre 1845 pour que William Parsons (lord Oxmantown comte de Ross, 1800 - 1867), depuis son château irlandais, parvienne à reconnaître sa structure en spirale à l'aide de son Leviathan de 183 cm.
Le diamètre réel de la galaxie est de l'ordre de 170 000 années-lumièreAnnée-lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
. Sa structure est asymétrique en raison des forces de marée engendrées avec les galaxies proches (NGC 5473 et NGC 5474). Ces interactions gravitationnelles compriment de l'hydrogène gazeux interstellaire, qui déclenche alors une forte activité de formation d'étoiles dans les bras spriraux.
L'observation de quelques céphéidesCéphéides : étoiles variables pulsantes dont les périodes de pulsation vont de 1 à 70 jours.
Glossaire
ont permis d'en évaluer la distance avec une relative précision.
Plusieurs supernovæSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie (type II, Ib et Ic) ou explosion thermonucléaire d'une naine blanche à la suite d'une accrétion de matière arrachée à une étoile voisine (type Ia).
Glossaire
y ont été détectées : SN1909A de type II, le 26 janvier 1909 (14h 02m 03s, +54° 28' 05" - magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
maximale : 12,1) ; SN1951H de type II, le 1er septembre 1951 (14h 03m 55s, +54° 21' 41" - magnitude maximale : 17,19) ; SN1970G de type II, le 30 juillet 1970 (14h 03m 01s, +54° 14'32" - magnitude maximale : 11,42) et SN2011fe de type Ia, le 24 août 2011 (14h 03m 05s, +54° 16' 25" - magnitude maximale : 9,48).

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).