Glossaire

Définitions de termes en A

A
Une des 10 classes spectralesClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
dans la typologie définie par l'observatoire de Harvard.
Les étoiles de type A sont de couleur blanche avec une température de surface comprise entre 7 000 et 10 000 kelvinsKelvin : le kelvin est l'unité de mesure de la température absolue, soit la mesure de l'agitation cinétique des particules (atomes ou molécules) qui constituent un corps ; le point zéro indiquant une agitation cinétique nulle. Ce zéro absolu équivaut à −273,15 °Celsius, ou 0 °C = 273,15 kelvins.
Glossaire
. Les raies de l'hydrogène, raies de BalmerJohann Balmer
Mathématicien et physicien suisse, spécialiste de la spectroscopie des gaz. Il a donné empiriquement une formule permettant de retrouver les raies du spectre d'émission de l'atome d'hydrogène (série de Balmer, 1885)…
Glossaire
, atteignent un maximum d'intensité, apparition des raies H et K du calcium ionisé (Ca II) (exemple : VégaVéga
Cinquième étoile par ordre d'éclat, elle forme avec Deneb et Altaïr un célèbre astérisme : le « Triangle de l'été ».
Véga
dans la LyreLyre
Constellation boréale visible en été, son étoile la plus brillante est Véga.
Lyre
).
Aberration
En optique, la lentille parfaite n'existe pas : il est impossible de focaliser toute la lumière provenant d'un objet ponctuel en un seul point. Il existe deux principaux types d'aberrations : l'aberration chromatique et l'aberration sphérique (ou aberration de sphéricité).
Aberration chromatique
Au travers d'une lentille, les rayons lumineux de différentes longueurs d'onde (différentes couleurs) sont focalisés en différents points. La lumière bleue est plus déviée que la lumière rouge : si l'image rouge est nette sur un écran, l'image bleue est floue (et inversement).
Ce défaut optique se présente sous la forme d'une frange colorée (irisation) bordant l'objet observé. Il est très présent sur les lunettes d'entrée de gamme (sur un instrument de qualité, la correction de l'achromatisme s'effectue en superposant deux ou plusieurs lentilles, alternativement convergentes et divergentes) ; il ne touche pas les télescopes.
Aberration chromatique
Aberration chromatique
Aberration de la lumière (ou de position)
Écart entre la direction réelle d'un astre et celle où on l'observe dû aux mouvements de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
combinés à la vitesse de la lumière. On distingue deux types d'aberrations : l'aberration diurne (rotation terrestre, maximum 0"32) et l'aberration annuelle (révolution sur l'orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
, maximum 20"495 52). Une étoile semblera donc décrire une « ellipse d'aberration » (parfois nommée : aberration astrométrique) en un an, parallèle au plan de l'écliptiqueÉcliptique : projection du plan de l'orbite terrestre sur la voûte céleste. Pour cette raison, il correspond également au déplacement apparent du Soleil parmi les étoiles sur une année.
Glossaire
, dont le centre est la position réelle de l'étoile.
Le phénomène est analogue à la variation de chute apparente de gouttes de pluie selon que l'observateur est immobile ou en déplacement. C'est l'astronome James BradleyJames Bradley
En 1725, en mesurant la parallaxe d'étoiles, il découvre l'aberration de la lumière et fournit ainsi la première confirmation expérimentale de la révolution de la Terre autour du Soleil…
Glossaire
qui découvrit le phénomène en 1725 en étudiant les variations de la position apparente de l'étoile γ Draconis, fournissant ainsi la première confirmation scientifique de la révolution de la Terre autour du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
.
Aberration sphérique
Une lentille ne peut focaliser toute la lumière en un seul point. Les rayons lumineux provenant du bord et du centre de l'optique n'ont pas le même foyer même s'il s'agit d'une lumière monochrome (d'une même longueur d'onde).
Aberration sphérique
Aberration sphérique
Absorption atmosphérique
Fraction de la lumière d'un astre ne parvenant pas à l'observateur et dont la valeur est proportionnelle à l'épaisseur de la couche atmosphérique traversée. Proche de l'horizonHorizon : projection sur la sphère céleste du plan horizontal passant par le point de vision de l'observateur.
Glossaire
, la lumière d'un astre traverse l'atmosphère terrestre sur une distance presque huit fois supérieure à celle qu'elle parcourt au zénithZénith : point de projection sur la voûte céleste de la droite partant du centre de la Terre et passant à l'aplomb d'un lieu, soit à 90° de hauteur au-dessus de l'horizon.
Glossaire
. Dans un ciel de — très (!) — bonne qualité, il est théoriquement possible d'atteindre visuellement la magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 6,5, alors qu'au niveau de l'horizon il est quasiment impossible de voir une étoile plus faible que la magnitude 3. À noter qu'en milieu urbain, ou à proximité immédiate d'une ville, la pollution lumineuse réduit encore considérablement la luminosité des astres, la magnitude limite n'est plus que de 3,5 au zénith.
Accélération de la pesanteur
Augmentation de la vitesse d'un objet placé dans un champ gravitationnel. Cet accroissement est proportionnel au temps et vaut 9,81 m·s−1. Son symbole est g.
Accrétion
Phénomène d'accumulation de matière par un astre sous l'effet de la gravitation.
Achromatisme
Voir : aberration chromatiqueAberration chromatique  : défaut optique qui se présente sous la forme d'une frange colorée (irisation) bordant l'objet observé.
Glossaire
.
AigleAigle
Constellation boréale visible en été, son étoile la plus brillante est Altaïr.
Aigle
Groupe d'étoiles prenant une vague forme d'oiseau en vol. L'étoile la plus lumineuse, Altaïr, dessine avec Deneb dans le CygneCygne
Constellation boréale visible en été, son étoile la plus brillante est Deneb.
Cygne
et VégaVéga
Cinquième étoile par ordre d'éclat, elle forme avec Deneb et Altaïr un célèbre astérisme : le « Triangle de l'été ».
Véga
dans la LyreLyre
Constellation boréale visible en été, son étoile la plus brillante est Véga.
Lyre
le célèbre « Triangle de l'été ». Son sigle est Aql (Aquila).
Constellation de l'Aigle
Constellation de l'Aigle - CC BY 3.0
Aires (loi des)
Voir : Lois de Kepler - Loi 2Loi de Kepler (2) : le rayon vecteur reliant le Soleil à une planète balaie des aires égales en des périodes égales.
Glossaire
.
a.l.
Abréviation de année de lumièreAnnée de lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
.
Albédo
Pourcentage de la lumière issue du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
qui est réfléchie par un corps appartenant au Système solaireSystème solaire : ensemble des corps célestes placés sous l'attraction gravitationnelle du Soleil, qui contient à lui seul 99,8 % de la masse du système.
Glossaire
. Plus son pouvoir réfléchissant est important, plus son albédo est élevé ; son symbole est A.
L'albédo s'exprime par un chiffre compris entre 0 (réflexion nulle) et 1 (réflexion de 100 %). La TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
réfléchit 34 % de la lumière solaire qu'elle reçoit : elle a un albédo de 0,34. VénusVénus
Ses élongations maximales approchent les 48° et, en raison de son albédo élevé, elle peut être observée plus facilement que Mercure…
Planète Vénus
a l'albédo le plus élevé : 0,64. La LuneLune
Le couple Terre-Lune peut être considéré comme une planète double qui orbite autour du Soleil à partir d'un centre de gravité commun…
Lune
, absorbant environ 92 % de la lumière qu'elle reçoit du Soleil, a un albédo de 0,073.
van Allen James Alfred
(Mount Pleasant, Iowa, 1914 - Iowa City, Iowa, 2006)
James van ALLEN Après l'obtention d'une maîtrise en sciences (1936), puis un doctorat (1939), James van Allen s'intéresse à la photodésintegrationPhotodésintegration : dissociation d'un noyau atomique complexe sous l'effet d'un rayonnement de photons.
Glossaire
et à la haute atmosphère dès la fin de la guerre.
En 1955, il soumet — avec d'autres scientifiques — l'idée d'installer de simples compteurs Geiger pour détecter le rayonnement cosmique à bord du satellite Explorer-1. La plupart du temps ces capteurs seront saturés, il s'agit toutefois de la première découverte majeure de l'ère spatiale.
Cette sonde explora la magnétosphère terrestre le 1er février 1958 et mis en évidence la présence d'une ceinture de radiation constituée de protons et d'électrons de très haute énergie. Ces particules de plusieurs millions d'électronvolts sont piègées par les lignes de force du champ magnétique dans deux zones principales appelées « ceintures de van Allen ». La rencontre de ces particules avec les molécules de notre haute atmosphère est à l'origine des aurores polaires.
À la suite de ce succès, James van Allen restera très impliqué dans les missions Explorer, Pioneer et le projet Mariner. Il reçut le prix Crafoord en 1989 pour l'ensemble de ses travaux.
Almicantarat
Cercle parallèle à l'horizonHorizon : projection sur la sphère céleste du plan horizontal passant par le point de vision de l'observateur.
Glossaire
sur la sphère céleste (cercle de hauteurHauteur : dans le système de coordonnées horizontales, c'est l'angle que forme la direction d'un astre avec le plan horizontal.
Glossaire
ou cercle horizontal).
Altazimutale (monture)
Caractérise la monture d'un instrument astronomique. Les mouvements se font en hauteurHauteur : dans le système de coordonnées horizontales, c'est l'angle que forme la direction d'un astre avec le plan horizontal.
Glossaire
et en azimutAzimut : dans le système de coordonnées horizontales, c'est l'angle mesuré dans le plan horizontal entre l'observateur et l'objet visé.
Glossaire
.
Amas globulaire
Leur population se compte en centaines de milliers d'étoiles à l'évolution très avancée. Ces vieilles étoiles sont toujours regroupées dans une sphère, d'où le nom donné à ces formations. Leur diamètre réel s'étage entre 50 et 300 années de lumièreAnnée de lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
.
Les amas globulaires sont distribués dans un halo sphérique englobant notre GalaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
et sont donc essentiellement vus en dehors du plan équatorial de la Voie lactéeVoie lactée : en l'absence de toute pollution lumineuse, la voûte céleste semble traversée par une bande blanchâtre. En raison de sa similitude avec une trainée laiteuse, elle fut appelée galaxias (voie de lait) par les grecs.
Glossaire
. Plus de 200 objets de ce type gravitent autour du centre de notre galaxie, quelques uns d'entre-eux ont également pu être observés autour de systèmes extérieurs au nôtre, comme la galaxie d'Andromède (M 31M 31
Pôle d'attraction de la constellation, cette galaxie spirale vue de trois-quarts est l'objet le plus lointain discernable à l'œil nu.
Messsier 31
), la galaxie du Triangle (M 33M 33
Galaxie spirale vue de face et très étendue : le grand axe vaut deux diamètres lunaires. Elle est assez difficile à observer car peu contrastée.
Messsier 33
) et le Grand nuage de Magellan (LMC).
Le plus bel objet de ce type est Oméga du Centaure, il n'est malheureusement visible que depuis l'hémisphère Sud.
Pour le ciel boréal, il faut admirer M 13M 13
Amas globulaire discernable à l'œil nu sur un ciel pur, il fut déjà observé par Edmund Halley 50 ans avant sa (re)découverte par Charles Messier.
Messsier 13
dans la constellation d'HerculeHercule
Constellation boréale visible en été, elle renferme l'amas globulaire M 13.
Hercule
. À la limite de la détection à l'œil nu, une simple paire de jumelles permet de le repérer sous la forme d'une tache floue au tiers de la distance séparant les étoiles η (êta) et ζ (dzêta). Un petit télescope permettra déjà de résoudre sa périphérie en étoiles.
La classification des amas globulaires (Shapley-Sawyer) est notée de I pour les amas les plus compacts à XII pour ceux qui ne présentent pas de concentration visible au centre.
Amas Oméga du Centaure
L'imposant amas globulaire Oméga du Centaure
Amas ouvert (Amas stellaire)
Les amas ouverts se situent principalement dans le plan du disque des galaxiesGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirales. Composés de quelques dizaines à plusieurs milliers d'étoiles relativement jeunes et toutes nées de la même nébuleuse, ils peuvent prendre des formes diverses. Ils se forment dans les bras spiraux de la Galaxie et sont donc visibles essentiellement aux abords de la Voie lactéeVoie lactée : en l'absence de toute pollution lumineuse, la voûte céleste semble traversée par une bande blanchâtre. En raison de sa similitude avec une trainée laiteuse, elle fut appelée galaxias (voie de lait) par les grecs.
Glossaire
. En raison des vitesses différentielles au sein de ces concentrations d'étoiles, elles se dispersent généralement au terme d'une période de quelques centaines de millions d'années.
Environ un millier de ces objets sont actuellement observables depuis la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
, mais leur quantité réelle est estimée à plus de 30 000.
Une première classification des amas ouverts a été ébauchée par l'américain Harlow Shapley (1885 - 1972), elle sera précisée par le suisse Robert Jules Trumpler (1886 - 1956) en 1930. Cette classification morphologique repose sur trois critères : leur concentration, leur distribution en luminosité et le nombre d'étoiles.
Classification des amas ouverts
Concentration :Idensité centrale très marquée
IIconcentration modérée ; ex : Præsepe (M 44M 44
Discernable à l'œil nu, il est également connu sous les noms de amas de la Crèche ou de la Ruche.
Messsier 44
)
IIIl'amas se détache du fond stellaire sans concentration centrale
IVconcentration centrale peu marquée, l'amas ne se détache pas nettement du fond du ciel
Distribution :1étoiles de magnitudes apparentes similaires
2distribution régulière des différents éclats
3quelques étoiles brillantes dominent un rassemblement d'étoiles de faible éclat ; ex : Hyades (Melotte 25Melotte 25
Amas ouvert facilement identifiable à l'œil nu sous l'apparence d'un « V » couché, il se trouve en arrière-plan de la géante rouge Aldebaran.
Melotte 25
)
Richesse :ppauvre, moins de 50 étoiles
mmoyenne, entre 50 et 100 étoiles
rriche, plus de 100 étoiles
(n)si la lettre n est rajoutée, elle signifie que l'amas est associé à une nébuleuse ; ex : Pléiades (M 45M 45
Amas ouvert, connu depuis la plus haute Antiquité, dont 6 à 7 étoiles sont visibles à l'œil nu, il en contient environ 2 000.
Messsier 45
)
L'amas ouvert le plus dispersé est Melotte 111Melotte 111
Amas ouvert découvert par Philibert Jacques Melotte et répertorié dans son catalogue paru en 1915 recensant 245 amas stellaires.
Melotte 111
, il faut le rechercher au sud de l'étoile γ (gamma) dans la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
de la Chevelure de BéréniceChevelure de Bérénice
Constellation boréale visible au printemps, elle contient deux amas de galaxies.
Chevelure de Bérénice
.
Avec des jumelles il est possible de repérer M 38M 38
Amas ouvert découvert Guillaume Le Gentil de La Galaisière en 1749, Charles Messier l'observera en 1764.
Messsier 38
, M 36M 36
Amas ouvert découvert Guillaume Le Gentil de La Galaisière en 1749, Charles Messier l'observera le 2 septembre 1764.
Messsier 36
et M 37M 37
Amas ouvert découvert Giovanni Battista Hodierna vers 1654 et retrouvé par Charles Messier en 1764.
Messsier 37
qui se suivent dans cet ordre du nord-ouest vers le sud-est dans la constellation du CocherCocher
Bien que partiellement circumpolaire, la constellation est pleinement observable en hiver.
Cocher
.
De même pour le « double amas » de PerséePersée
Constellation boréale visible en automne, elle abrite la sulfureuse Algol.
Persée
(NGC 869 et NGC 884) dans la constellation du même nom.
Le double amas de Persée
Le double amas de Persée
AndromèdeAndromède
Constellation boréale visible en automne, on y repère l'objet le plus lointain visible à l'œil nu : la célèbre galaxie d'Andromède.
Andromède
ConstellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
de l'hémisphère Nord et partiellement circumpolaireCircumpolaire : une constellation est dite circumpolaire lorsque, pour une latitude donnée, elle reste toute l'année au-dessus de l'horizon.
Glossaire
. On y repère l'objet le plus lointain visible à l'œil nu : la célèbre galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
d'Andromède (M 31M 31
Pôle d'attraction de la constellation, cette galaxie spirale vue de trois-quarts est l'objet le plus lointain discernable à l'œil nu.
Messsier 31
). Distante de 2,3 × 106 année de lumièreAnnée de lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
, elle est accompagnée de deux galaxies satellites visibles seulement à l'aide d'un petit télescope : M 32M 32
Galaxie satellite de M 31 découverte par Guillaume Le Gentil de La Galaisière en même temps que Messier 110, le 20 octobre 1749.
Messsier 32
et M 110M 110
L'une des deux galaxies satellites de M 31, découverte par Guillaume Le Gentil de La Galaisière en même temps que Messier 32.
Messsier 110
. Son sigle est And (Andromeda).
Dans la mythologie, Andromède était la fille du roi Céphée et de son épouse Cassiopée et ces trois constellations se retrouvent dans la même région de la voûte céleste.
Constellation d'Andromède'
Constellation d'Andromède - CC BY 3.0
Angle horaire
Angle compris entre le méridien local sud et le méridien de l'astre observé. C'est l'une des deux composantes du système de coordonnées horairesCoordonnées horaires : elles permettent de définir la position d'un astre dans un système de référence local, constitué par le plan de l'équateur céleste et l'intersection du méridien du lieu avec ce plan.
Glossaire
(l'autre étant la déclinaisonDéclinaison : coordonnée verticale dans les systèmes de coordonnées équatoriales et horaires, c'est l'angle compris entre la direction d'un astre et le plan de l'équateur céleste.
Glossaire
) comptée de 0 à 12 heures, positivement vers l'Ouest et négativement vers l'Est.
L'angle horaire du point vernalPoint vernal : le point vernal est l'un des deux points d'intersection entre le plan équatorial terrestre et le plan de son orbite. Marquant le passage du Soleil à sa phase ascendante, il correspond à l'équinoxe de printemps pour l'hémisphère Nord (en mars).
Glossaire
est appelé temps sidéral : il s'agit donc d'un angle ! Le jour sidéralJour sidéral : durée d'une rotation de la Terre par rapport à une direction fixe dans l'espace, celle du point vernal.
Mouvements de la Terre
est le temps nécessaire pour augmenter un angle horaire de 360°, soit 23 heures 56 minutes et 4 secondes : ces 4 mn de glissement quotidien (1° d'arc) rendent compte du ciel qui « avance » un peu plus chaque soir à la même heure solaire en raison du déplacement de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
sur son orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
.
Année civile
Période approximative de la révolution de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
autour du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
.
Année de lumière
L'année de lumière (plus prosaïquement appelée « année-lumière ») est une unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
À raison de 300 000 km·s−1, elle est d'environ 9 500 milliards de km (9,460 730 × 1015 m).
Année grégorienne
Année dont la durée fut fixée conventionnellement à 365,425 jours suite à la réforme du calendrier, le 24 février 1582, par le pape Grégoire XIII.
Année julienne
Année dont la durée est fixée conventionnellement à 365,25 jours suite à la réforme du calendrier par Caïus Julius Cæsar (Jules César, 100 - 44 av. J.-C.) en −46.
Année sidérale
Période séparant deux passages successifs du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
à un même point par rapport aux étoiles. Pour la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
, elle vaut 365,263 jours.
Année tropique
Période séparant deux passages successifs du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
au point vernalPoint vernal : le point vernal est l'un des deux points d'intersection entre le plan équatorial terrestre et le plan de son orbite. Marquant le passage du Soleil à sa phase ascendante, il correspond à l'équinoxe de printemps pour l'hémisphère Nord (en mars).
Glossaire
. Elle vaut 365,2422 jours.
Antinoüs
Cette constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
était placée au sud de l'AigleAigle
Constellation boréale visible en été, son étoile la plus brillante est Altaïr.
Aigle
. Pour les uns, elle incarnait le berger Ganymède enlevé par Zeus, métamorphosé en aigle, pour l'emmener sur l'Olympe. Pour les autres, elle représentait Antinoos, jeune esclave grec qui devint le favori de l'empereur Hadrien.
Johannes Hewel (ou Johan Hœvelke, dit Hévélius, 1611 - 1687) le représentera avec un arc et une flèche dans son Prodomus Astronomiæ, puis il sera directement intégré à l'Aigle par Johann BodeJohann Bode
Il est surtout célèbre pour avoir vulgarisé la formulation empirique de la distance des planètes au Soleil du mathématicien Johann Daniel Tietz, et connue sous le nom de Loi de Titius-Bode…
Glossaire
(1747 - 1826). N'apparaissant plus dans l'Uranometria Nova de Friedrich Wilhelm August Argelander (1799 - 1875), elle ne fut pas retenue par l'UAI (Union Astronomique Internationale) dans sa liste officielle.
Antinoüs
Ancienne constellation d'Antinoüs
Apex
Point céleste vers lequel se dirige le SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
et son cortège de planètesPlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
, à environ 20 km·s−1. Ce point est situé entre les constellationsConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
d'HerculeHercule
Constellation boréale visible en été, elle renferme l'amas globulaire M 13.
Hercule
et de la LyreLyre
Constellation boréale visible en été, son étoile la plus brillante est Véga.
Lyre
.
Aphélie
Point le plus éloigné de l'orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
d'un corps céleste autour du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
(opposé au périhélie).
La distance maximale TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
-Soleil à l'aphélie est d'un peu plus de 152 102 000 km. Le passage de la Terre à l'aphélie s'effectue entre le 2 juillet (20 h) et le 6 juillet (23 h).
Apoastre
Point de l'orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
d'un corps céleste le plus éloigné d'un autre autour duquel il gravite (opposé au périastre).
Apogée
Point le plus éloigné de l'orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
d'un corps céleste autour de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
(opposé au périgée).
La distance maximale LuneLune
Le couple Terre-Lune peut être considéré comme une planète double qui orbite autour du Soleil à partir d'un centre de gravité commun…
Lune
-Terre à l'apogée est de 406 720 km.
Appulse
Passage d'un astre au voisinage du bord lunaire sans qu'il y ait occultationOccultation : pour un observateur terrestre, recouvrement d'un objet céleste par le disque d'un astre. Improprement qualifié d'éclipse, le masquage du disque solaire par celui de la Lune en est l'exemple le plus connu.
Glossaire
.
Ascension Droite
Coordonnée équatorialeCoordonnées équatoriales : elles permettent de définir la position d'un astre dans un système de référence constitué du plan de l'équateur céleste et d'une direction origine, celle du point vernal.
Glossaire
exprimant la distance angulaire mesurée, dans le sens direct, entre le cercle horaire passant par un astre et le point vernalPoint vernal : le point vernal est l'un des deux points d'intersection entre le plan équatorial terrestre et le plan de son orbite. Marquant le passage du Soleil à sa phase ascendante, il correspond à l'équinoxe de printemps pour l'hémisphère Nord (en mars).
Glossaire
.
Cette valeur est exprimée en heures (24 heures = 360°). Elle est notée α (alpha) ou A.D. (R.A. en anglais).
Astérisme
Groupe d'étoiles dont la disposition vue depuis la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
permet un rattachement à une figure ou un objet usuel. Le concept est analogue à celui de constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
. La « Grande casserole », le « Triangle de l'été » ou les Pléiades sont parmi les astérismes les plus connus.
Projection du Grand-chariot
Projection de la « Grande casserole » sur la voûte céleste, un astérisme bien connu de la Grande Ourse.
Astéroïde
Petit corps orbitant autour du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
, essentiellement entre MarsMars
Mars possède une atmosphère très ténue qui permet une observation de son sol que seules de violentes tempêtes de poussière parviennent à voiler…
Planète Mars
et JupiterJupiter
La plus grosse planète du Système solaire est aussi celle qui tourne le plus rapidement sur elle-même : un peu moins de dix heures au niveau de l'équateur…
Planète Jupiter
(la ceinture d'astéroïdes), et dont la plus grande dimension ne dépasse pas quelques centaines de kilomètres.
Astre
Nom attribué à tout objet céleste naturel et visible depuis la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
.
Astrobiologie (ou cosmobiologie)
Science qui étudie la possibilité de diffusion de la vie dans l'UniversUnivers : ensemble de tout ce qui existe.
Glossaire
.
Astrolabe
Ancien instrument d'astronomie qui permettait de déterminer la hauteurHauteur : dans le système de coordonnées horizontales, c'est l'angle que forme la direction d'un astre avec le plan horizontal.
Glossaire
apparente d'un astre et de calculer les latitudesLatitude : écart angulaire d'un point de la sphère terrestre mesuré depuis le plan équatorial.
Glossaire
.
Astrologie
Étude (basée sur des conceptions erronées relatives au zodiaqueZodiaque : bande de 17°, centrée sur l'écliptique, dont les planètes ne s'écartent jamais. Les constellations traversées par cette zone ayant presque toutes des noms d'animaux, elle est appelée le zodiaque qui vient du mot grec zodiakos signifiant « ayant rapport aux animaux ».
Glossaire
) de l'influence supposée des astres sur le comportement et la destinée de l'homme.
Astrométrie
Partie de l'astronomie qui étudie la position et les mouvements des corps célestes.
Astronautique
Science de la navigation en dehors de l'atmosphère terrestre.
Astronomie
Étude de la structure des astres et de l'UniversUnivers : ensemble de tout ce qui existe.
Glossaire
.
Astrophysique
Partie de l'astronomie qui étudie la nature physique des astres, notamment par le biais de la spectroscopieSpectroscopie : branche de l'astrophysique qui étudie les objets célestes par l'examen de leur spectre. Cette analyse procure des informations sur la température, la composition chimique et permet de déduire le mouvement radial des corps célestes.
Glossaire
.
Atelier du typographe
Ancienne constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
créée par Johann BodeJohann Bode
Il est surtout célèbre pour avoir vulgarisé la formulation empirique de la distance des planètes au Soleil du mathématicien Johann Daniel Tietz, et connue sous le nom de Loi de Titius-Bode…
Glossaire
(1747 - 1826) en 1800 à l'est de l'étoile SiriusSirius
C'est l'étoile la plus brillante de tout le ciel, elle est la sixième par ordre de distance au Soleil.
Sirius
, pour célébrer le 350e anniversaire de « l'invention » de Gutenberg. Johannes Gensfleisch (dit Gutenberg, entre 1394 et 1399 - 1468) met au point un caractère d'imprimerie mobile et séparé en métal, vers 1440, et non l'imprimerie comme rapporté bien souvent. Les Coréens utilisaient déjà des caractères mobiles en terre cuite, puis en étain, vers l'an 1000.
Cette constellation fera une réapparition sur le planisphère de Angelo Secchi (1818 -1878) paru en 1878.
Atmosphère
Couche gazeuse enveloppant un objet planétaire. L'atmosphère terrestre présente une série de couches possédant des températures et des pressions diverses : la Troposphère, la plus basse, est responsable des perturbations météorologiques. Au dessus d'elle se trouve la Stratosphère. La partie supérieure (Ionosphère) est composée de la Mésosphère, la Thermosphère et l'Exosphère.
Les étoiles ont également une atmosphère gazeuse dont la température très élevée est responsable d'une émission de lumière.
Ce terme désigne également une unité de pression qui correspond à 76 cm de mercure, soit 1,013 bar ou 1,013 × 105 pascals.
Atome
Plus petite partie de la matière non divisible chimiquement. Son noyau est constitué d'un nombre variable de protons et neutrons — eux même composés de quarks — autour desquels gravitent les électrons.
Aurore polaire
Émission de lumière par la haute atmosphère terrestre dans les zones proches du cercle polaire arctique (aurore boréale) et antartique (aurore australe). Ce phénomène est provoqué, entre 100 et 1 000 km d'altitude, par l'excitation des particules composant notre atmosphère par les particules chargées électriquement provenant du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
. C'est le champ magnétique terrestre qui canalise ces dernières au niveau des pôles.
Aurore polaire
Aurore polaire
AutelAutel
Constellation australe formée d'étoiles peu lumineuses.
Ciel austral : Autel
Cette petite constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
australe au sud du ScorpionScorpion
Constellation boréale visible en été, elle abrite notamment la géante rouge Antarès.
Scorpion
, autrefois partie intégrante du CentaureCentaure
Ancienne constellation déjà répertoriée par Ptolémée dans son Almageste et très riche en objets non-stellaires.
Ciel austral : Centaure
et du LoupLoup
Ancienne constellation déjà répertoriée par Ptolémée sous le nom d'Animal sauvage.
Ciel austral : Loup
, porte un nom dont l'origine reste sujette à caution. Son sigle est Ara (Ara).
Constellation de l'Autel
Constellation de l'Autel - CC BY 3.0
Axe céleste
Droite imaginaire autour de laquelle semble se faire le mouvement apparent de la sphère céleste en raison de la rotation terrestre. Son prolongement détermine les pôles célestes.
Axe de déclinaison
L'axe de rotation d'une monture équatoriale perpendiculaire à l'axe de rotation de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
.
Axe horaire (ou polaire)
L'axe de rotation d'une monture équatoriale parallèle à l'axe de rotation de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
.
Azimut
Dans le système de coordonnées horizontalesCoordonnées horizontales : elles permettent de définir la position d'un astre dans un système de référence local constitué par le plan de l'horizon, perpendiculaire à l'axe vertical, et le méridien du lieu.
Glossaire
, angle mesuré dans le plan horizontal entre l'observateur et l'objet visé. En astronomie, il est compté de 0° à 360° dans le sens rétrograde en partant du sud géographique vers l'Ouest (pour les marins, les aviateurs, les géomètres, l'azimut 0° indique la direction du nord géographique).