Carte

Peintre

Pictor - Pic

Appelée Equuleus Pictoris (Chevalet du peintre) par l'abbé Nicolas de LacailleNicolas de Lacaille
Nicolas de Lacaille consacra une partie essentielle de sa vie à l'astronomie. En 1739, il participe à la mesure de la méridienne de France et entre deux ans plus tard à l'Académie des sciences. Entre octobre 1750 et juin 1754, il se retrouve au Cap pour mesurer l'arc du méridien…
Glossaire
en 1752, cette constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
insignifiante fut répertoriée sous la forme abrégée de Peintre par Benjamin Apthorp Gould (1824 -1896) en 1877.
Vingt ans plus tard, le hollandais Jacobus Cornelius Kapteyn y découvrait une étoile (HD 33793, également surnommée Étoile de Kapteyn) qui a la particularité de posséder le mouvement propre le plus important après celui de l'Étoile de Barnard : 8,7" par an, soit un diamètre lunaire en seulement deux siècles.
Une nova fut repérée dans cette zone (RR Pic en 1925) à la magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
2,3 pour atteindre 1,2 à sa phase maximale.

Objets stellaires intéressants

Étoile de Kapteyn = HD 33793
Naine rouge Distance : 12,78 a.l.
Ascension droite : 05h 11m 40,47s (J2000) Déclinaison : −45° 01' 05,0" (J2000) Magnitude : 8,85

Cette naine rouge possède le deuxième mouvement propre le plus élevé de toutes les étoiles connues, elle se place après l'étoile de Barnard et devant Groombridge 1830.

Sélection d'objets non-stellaires

NGC 1705
Galaxie Dimension : 1,9′ × 1,4′ Distance : 28,7 × 106 a.l.
Ascension droite : 04h 54m 13,53s (J2000) Déclinaison : −53° 21' 39,7" (J2000) Magnitude : 12,46 ± 0,06

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).