Glossaire

Définitions de termes en Q

Quadrant
Le quadrant est une unité d'angle valant un quart de cercle (90°) ; il donne son nom à un ancien instrument permettant la mesure des positions d'étoiles (leurs hauteurs).
C'est aussi le nom d'une constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
, placée au nord du Bouvier, qui fut créée par l'astronome Joseph Lefrançois de LalandeJoseph Lefrançois de Lalande
Directeur de l'observatoire de Paris, entre 1795 et 1800, il s'illustra également comme vulgarisateur en organisant des séances d'observations publiques…
Glossaire
(1732 - 1807) pour immortaliser son principal outil de travail. Si elle a aujourd'hui disparue, elle laisse cependant son nom à un essaim de météores dont le radiantRadiant : point sur la voûte céleste d'où semblent provenir les météorites d'un même essaim.
Glossaire
marque son emplacement : les Quadrantides. Le maximum de cette « pluie de poussières célestes » se situe au tout début du mois de janvier.
Quadrant de Gunter : il permet de prendre l’altitude d’un objet en degrés.
Quadrature
Positions de quadratures
Positions de quadratures
Configuration particulière d'une planète lorsque l'angle qu'elle forme avec le Soleil, vu depuis la Terre, vaut exactement 90°. Les planètes inférieures (Mercure et Vénus) ne peuvent évidemment jamais se retrouver en position de quadrature.
La Lune est en position de quadrature au Premier Quartier et Dernier Quartier.
Quanta (théories des)
Théorie initiée empiriquement par Max Planck (1858 - 1947) à l'amorce du XXe siècle. Elle a été formulée pour expliquer certains faits observables, notamment l'arrachement d'électrons à un métal (effet photoélectrique) sous l'action d'un rayonnement de longueur d'onde très courte — ou d'énergie élevée.
Elle suggère que les échanges d'énergie entre matière et rayonnement ne peut se faire de manière continue mais par « quantités discrètes » formant un ensemble de valeurs discontinues. Ces valeurs ne peuvent être que des multiples entiers d'une quantité minimale d'énergie, appelée quantum.
Les études actuelles, faisant appel à des outils mathématiques de haut niveau et du matériel extrêmement sophistiqué, non pas remis en doute la quantification de l'énergie des corpuscules.
Quantique (mécanique)
Qui a rapport à la théorie des quantaQuantum : théorie initiée empiriquement par Max Planck à l'amorce du XXe siècle. Elle suggère que les échanges d'énergie entre matière et rayonnement ne peut se faire de manière continue mais par des multiples entiers d'une quantité minimale d'énergie, appelée quantum.
Glossaire
.
Quark
Particule élémentaire constituant les baryons (proton, neutron).
Six variétés de quarks sont connues à ce jour, elles sont nommées en fonction de leur « saveur » : d (down, bas), u (up, haut), s (strange, étrange), c (charm, charme), b (bottom ou beauty, tout en bas ou beau), t (top ou truth, tout en haut ou vérité).
Le quark t est le dernier à avoir été mis en évidence, en 1994, confirmant ainsi le modèle standard des particules élémentaires, théorie formulée par le physicien Murray Gell-mann (1929 -), prix Nobel de physique en 1969. C'est également lui qui proposera ce nom de quark qui est extrait d'une phrase du roman Finnegans Wake de l'écrivain irlandais James Augustine Aloysius Joyce (1882 - 1941) : « Three Quarks for Muster Mark ! ».
Les quarks possèdent une charge électrique, fraction de la charge élémentaire (celle de l'électron) : −1/3 pour les quarks d, s, b et +2/3 pour les quarks u, c, t. Ainsi un proton est la combinaison de 2u + 1d, un neutron celle de 1u + 2d.
Quasar
Abréviation de QUAsi Stellar Astronomical Radiosource, objet quasi stellaire caractérisé par une haute énergie et dont le spectre visible montre un important décalage vers le rouge (effet DopplerEffet Doppler : modification de la longueur d'une onde électromagnétique en raison du changement apparent de la périodicité reçue par un observateur fixe par rapport à une source émettrice mobile (ou inversement).
Glossaire
). Il s'agit de noyaux actifs de galaxiesGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
lointaines (plusieurs milliards d'années de lumièreAnnée de lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
), leur source d'énergie est vraisemblablement due à la chute de matière sur un trou noir supermassif situé en leur centre.
Quénisset Ferdinand
(Paris, 1872 - Juvisy-sur-Orge, 1951)
Ferdinand QUENISSET Fervent lecteur de Camille FlammarionCamille Flammarion
Attiré par l'astronomie dès son plus jeune âge, il a collectionné tous les annuaires du Bureau des longitudes depuis 1796 ! Lors d'une maladie, impressionné par son accumulation d'ouvrages sur le sujet, le médecin qui le soigne en parle à Urbain Leverrier…
Glossaire
(1842 - 1925), il entre à la Société Astronomique de France (SAF, nouvellement fondée par ce dernier en 1887) en 1890. Dans les années 1892-1893, il peut utiliser l'observatoire privé de Flammarion (situé à Juvisy-sur-Orge — Essonne), période durant laquelle il découvre, en même temps qu'un astronome américain, sa première comète (C/1893 N1 — Rordame-Quenisset).
Passionné d'astrophotographie, il installe un observatoire amateur à Nanterre en 1904 et y réalise de nombreuses observations de grande qualité. Il peut ainsi revenir travailler comme observateur à l'observatoire de Juvisy-sur-Orge, entre 1906 et 1951, et y fera de nombreuses photographies de Vénus (dont il observe pour la première fois les structures nuageuses en 1911), Mars, Jupiter et de la Lune. En 1911, il découvre également sa deuxième comète : C/1911 S2 (Quenisset).
Il décède à Juvisy-sur-Orge en 1951, un cratère martien lui est dédié.