Carte

Grand Chien

Canis Major - CMa

Grand Chien
  • Observation optimale : Janvier-Février
  • Zone de visibilité : 56° N / 90° S
  • Rang de taille : 43
  • Étoile la plus lumineuse : Sirius (α)

Au fil des récits mythologiques, le chien du chasseur Acteon, qui surprit Diane au bain, s'est transformé en l'un des chiens du chasseur Orion. Cet arrangement sera repris sous l'appellation « Al-Kalb al-Akbar », le Grand Chien, par les astronomes Arabes.
Pour les anciennes civilisations, le lever du Grand Chien et de sa brillante étoile Sirius coïncidait avec le début de l'été. Ainsi le Chien (Canis, en latin), associé à l'arrivée des grandes chaleurs, donna naissance à notre mot « canicule ». Dans l'Égypte antique, le lever héliaque de Sirius (ou Sothis, la splendeur) était annonciateur des crues du Nil.
Le Grand Chien est l'une des des 48 constellations répertoriées par PtoléméePtolemaeus Claudius, dit Ptolémée
Très peu d'éléments de la vie de Ptolémée sont connus, mais on le sait auteur de plusieurs ouvrages scientifiques, dont deux feront autorité jusqu'à la Renaissance (l'Almageste et Géographie)…
Glossaire
au IIe siècle, son découpage est officialisé par l'Union Astronomique InternationaleL'UAI a pour mission de promouvoir l'astronomie sous tous ses aspects : recherche, communication, éducation, etc., par le biais de la coopération internationale.
Union Astronomique Internationale
en 1930.

Objets stellaires intéressants
Alpha (α) Canis Majoris = Sirius
Étoile double Séparation : - - Distance : 8,60 a.l. ± 0,04
Ascension droite : 06h 45m 08,93s (J2000) Déclinaison : −16° 42' 58,0" (J2000) Magnitude : −1,45 ± 0,10 et 8,5
Sirius
L'étoile Sirius (Sirius B est visible en bas à gauche de l'image) - Crédit : NASA, ESA, H. Bond (STScI), and M. Barstow (University of Leicester)

Sirius est l'étoile la plus brillante de tout le ciel, elle est la sixième par ordre de distance au SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
. Son nom, parfois trouvé sous la forme de Syrius ou Sirion, dérive du mot grec « ardent ». Une première appellation la désignait sous le nom de Canicula (Chien de garde), puis le nom s'étendit à la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
toute entière.
En raison de sa proximité, son mouvement propre, remarqué par Edmund HalleyEdmund Halley
En 1682, appliquant les lois de la gravitation de Newton aux comètes, il en découvre la périodicité et prévoit le retour pour 1758 de celle observée en 1531, 1607 et 1682. Cette comète, qui porte aujourd'hui son nom (1P/Halley), a une période d'environ 76 ans.…
Glossaire
(1656 - 1742) en 1718, est très important : 1,32" par an, soit le diamètre apparent de la LuneLune
Le couple Terre-Lune peut être considéré comme une planète double qui orbite autour du Soleil à partir d'un centre de gravité commun…
Lune
en 1 350 ans. Dès 1844, Friedrich Wilhelm Bessel (1784 - 1846) remarqua que son déplacement, qui suggère qu'elle appartient au groupe des étoiles de la Grande Ourse, n'est pas rectiligne mais oscille sur une période de 50 ans. En 1851, appliquant les lois de NewtonIsaac Newton
Esprit universel, Newton peut être tout autant qualifié de mathématicien, physicien que d'astronome. Co-inventeur du calcul différentiel et intégral avec Gottfried Wilhelm Leibniz, il est également le créateur du premier télescope qui porte son nom…
Glossaire
, Christian August Friedrich Peters (1806 - 1880) calcula l'orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
de l'objet susceptible d'apporter cette perturbation. Il fut observé pour la première fois le 31 mai 1862 par l'opticien Alvan Graham Clark (1832 - 1897) alors qu'il testait un nouvel objectif de 47 cm qu'il venait de concevoir. Orbite apparente de Sirius A et B
Le compagnon de Sirius (Sirius B) est une naine blanche, le stade ultime de l'évolution d'une étoile de faible masse, d'une densité incroyablement élevée : 100 000 fois celle de l'eau ! La période orbitale étant de 49 ans, 11 mois et 20 jours, il pourra être observé (en prenant soin d'occulter l'éclat de Sirius) à l'aide d'un télescope de 250 à 300 mm vers 2020-2030, l'écart angulaire sera alors supérieur à 11".
La blanche Sirius semble être historiquement une énigme. De nombreux observateurs de l'Antiquité (Horace, Sénèque, PtoléméePtolemaeus Claudius, dit Ptolémée
Très peu d'éléments de la vie de Ptolémée sont connus, mais on le sait auteur de plusieurs ouvrages scientifiques, dont deux feront autorité jusqu'à la Renaissance (l'Almageste et Géographie)…
Glossaire
…) mentionnaient – dans des termes plus souvent poétiques que réellement scientifiques – un astre décrit comme flamboyant, formule souvent interprétée depuis comme désignant une couleur… rouge ! Aucun modèle d'évolution stellaire ne peut expliquer un changement aussi radical en moins de deux millénaires.
L'interprétation d'un tel phénomène aurait pu résider en un rougissement de la lumière de Sirius au travers d'un nuage de poussière interstellaire venu s'intercaler sur notre ligne de visée, un tel assombrissement n'a jamais été signalé. L'explication est de toute évidence bien plus prosaïque : l'ardente Sirius, observée à son lever héliaque alors annonciateur de l'arrivée des fortes chaleurs (son premier nom est à l'origine de notre mot « canicule »), est donc vue basse sur l'horizon et rougie par la diffusion Rayleigh.

Gamma (γ) Canis Majoris = Muliphen
Étoile variable Période : - - Distance : 440 a.l. ± 10
Ascension droite : 07h 03m 45,50s (J2000) Déclinaison : −15° 37' 59,8" (J2000) Magnitude : ≈ 4

Bien qu'elle porte la troisième lettre, suivant la convention mise en place par Johann BayerJohann Bayer
En 1603, il publie le premier atlas céleste imprimé : Uranometria. Il y introduit l'usage de nommer les étoiles les plus marquantes de chaque constellation par des lettres grecques en suivant l'ordre décroissant de leur éclat visuel…
Glossaire
(1572 - 1625), elle n'est que la neuvième étoile de la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
par ordre d'éclat. Ce dernier devait être plus important dans le passé, elle aurait même disparu en 1670 pour réapparaître 23 ans plus tard. Il s'agit probablement d'une variable séculaire. Elle appartient au groupe des Pléiades (M 45M 45
Amas ouvert, connu depuis la plus haute Antiquité, dont 6 à 7 étoiles sont visibles à l'œil nu, il en contient environ 2 000.
Messsier 45
) dans le Taureau.

Sélection d'objets non-stellaires
Messier 41 = NGC 2287
Amas ouvert - II 3 m Dimension : Ø 38' Distance : 2 300 a.l.
Ascension droite : 06h 46m 00,02s (J2000) Déclinaison : −20° 45' 19,5" (J2000) Magnitude : 4,50 ± 0,10

Amas d'étoiles au-deſſous de Sirius, près de [illisible] du grand Chien ; cet amas paroît nébuleux avec une lunette ordinaire d'un pied : ce n'eſt qu'un amas de petites étoiles. (16 Janvier 1765)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 2287
L'amas ouvert Messier 41

Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) répertoria M 41 dans son catalogueCatalogue Messier
Premier catalogue d'objets non-stellaires dressé par Charles Messier, il contient 110 entrées.
Catalogue Messier
le 16 janvier 1765. Il fut déjà observé en 1702 par John FlamsteedJohn Flamsteed
Il fut le premier astronome royal et le premier directeur de l'observatoire de Greenwich. Il est également l'instigateur d'une nomenclature basée sur un système de numérotation par ascension droite.…
Glossaire
(1646 - 1719), puis en 1749 par Guillaume Le Gentil de La Galaisière (1725 - 1792). Depuis 1984, date de la découverte de manuscrits originaux ayant appartenu à Giovanni Battista Hodierna (1597 - 1660), on sait que ce dernier les avait tous devancés avant 1654.
L'âge de l'amas est estimé à 200 000 000 ans.
Bien que restant assez bas sur l'horizonHorizon : projection sur la sphère céleste du plan horizontal passant par le point de vision de l'observateur.
Glossaire
, même lors de son passage au méridien, M 41 est l'un des objets les plus faciles à repérer, il se situe à 4° au sud de SiriusSirius
C'est l'étoile la plus brillante de tout le ciel, elle est la sixième par ordre de distance au Soleil.
Sirius
, la plus brillante étoile de tout le ciel.
Au centre de l'amas, une étoile de magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 7 montre une coloration orangée, elle est surnommée l'« étoile d'Espin ». Thomas Henry Espinell Compton Espin (1858 - 1934), un pasteur et astronome amateur anglais, spécialiste des étoiles doubles, s'est également illustré dans le recensement des étoiles carbonées. Celle qui porte son nom est 400 fois plus lumineuse que notre Soleil.
L'étoile la plus brillante de l'amas, vue vers le sud-est est quant à elle située à une distance de 1 100 années-lumièreAnnée-lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
et n'appartient donc pas à M 41.

NGC 2360 = Caldwell 58 = Collinder 134 = Melotte 64
Amas ouvert - II 2 m Dimension : Ø 12' Distance : 6 200 a.l.
Ascension droite : 07h 17m 43,12s (J2000) Déclinaison : −15° 38' 28,9" (J2000) Magnitude : 7,20 ± 0,10
NGC 2360
L'amas ouvert NGC 2360
NGC 2359 = Sharpless 2-298 = Gum 4 = Le casque de Thor
Nébuleuse à émission Dimension : 9' × 6' Distance : 15 000 a.l
Ascension droite : 07h 18m 30,00s (J2000) Déclinaison : −13° 13' 29,9" (J2000) Magnitude : 8
NGC 2359
La nébuleuse à émission NGC 2359
NGC 2362 = Caldwell 64 = Collinder 136 = Melotte 65 = Amas de Tau Canis Majoris
Amas ouvert - I 3 p (n) Dimension : Ø 8' Distance : 4 800 a.l.
Ascension droite : 07h 18m 41,46s (J2000) Déclinaison : −24° 57' 14,9" (J2000) Magnitude : 3,80 ± 0,10
NGC 2362
L'amas ouvert NGC 2362 centré sur l'étoile Tau Canis Majoris.

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).