Carte

Petit Lion

Leo Minor - LMi

Petit Lion
  • Observation optimale : Mars-Avril
  • Zone de visibilité : 90° N / 48° S
  • Rang de taille : 64
  • Étoile la plus lumineuse : 46 Leonis Minoris

Bien que les Chinois y avaient placé deux constellationsConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
et les Arabes une gazelle avec son petit, en Occident cette région du ciel est restée vide de tout symbole jusqu'en 1660. Date à laquelle Johannes Hewel (ou Johan Hœvelke, dit Hévélius, 1611 - 1687) décida de combler cette lacune.
La constellation du Petit Lion a la particularité de ne pas posséder d'étoile α (alpha). Hévélius nomma pourtant l'une de ses étoiles Præcipua (la Principale), mais il est possible que son éclat ait baissé au cours du temps. Elle porte aujourd'hui le n° 46, suivant la convention mise en place par John FlamsteedJohn Flamsteed
Il fut le premier astronome royal et le premier directeur de l'observatoire de Greenwich. Il est également l'instigateur d'une nomenclature basée sur un système de numérotation par ascension droite.…
Glossaire
(1646 - 1719) en 1700. Elle est distante de 98 ± 2 années-lumièreAnnée-lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
.

Objets stellaires intéressants
R Leonis Minoris
Variable pulsante Période : 372 jours Distance : ≈ 1 100 a.l.
Ascension droite : 09h 45m 34,27s (J2000) Déclinaison : +34° 30' 43,0" (J2000) Magnitude : 6,3 à 13,2

R Leonis Minoris est une étoile variable de type MiraMira
Géante rouge en fin de vie, ses pulsions successives résultent d'un combat interne entre la pression de radiation et l'énergie gravitationnelle.
Mira
. Au rythme de ses expansions et contractions, sa classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
passe de M6,5 à M9,0 sur une période de 372 jours avec une température de surface moyenne de 2 650 kelvinsKelvin : le kelvin est l'unité de mesure de la température absolue, soit la mesure de l'agitation cinétique des particules (atomes ou molécules) qui constituent un corps ; le point zéro indiquant une agitation cinétique nulle. Ce zéro absolu équivaut à −273,15 °Celsius, ou 0 °C = 273,15 kelvins.
Glossaire
. Si elle est 5 300 fois plus lumineuse que le SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
, une incertitude règne sur sa dimension : son rayon est estimé à 569 R⊙ ± 146.

Sélection d'objets non-stellaires
NGC 3344
Galaxie - SABbc Dimension : Ø 2' Distance : - -
Ascension droite : 10h 43m 31,16s (J2000) Déclinaison : +24° 55' 20,3" (J2000) Magnitude : 9,98 ± 0,10
NGC 3344
La galaxie NGC 3344

Cette galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirale, vue de face, est repérable pratiquement au centre du segment joignant les étoiles 40 et 41 de la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
. Son noyau, très dense, est d'apparence quasi stellaire et peut être confondu avec un triplet d'étoiles – orienté est-ouest – vu proche. C'est une découverte de William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
le 6 avril 1785.
Une supernovaSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie (type II, Ib et Ic) ou explosion thermonucléaire d'une naine blanche à la suite d'une accrétion de matière arrachée à une étoile voisine (type Ia).
Glossaire
(SN 2012fh de type Ib/c) y est repérée le 18 octobre 2012 à la magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 15,1.

NGC 3432
Galaxie - SB- Dimension : 6,9' × 1,9' Distance : - -
Ascension droite : 10h 52m 31,05s (J2000) Déclinaison : +36° 37' 09,2" (J2000) Magnitude : 11,27 ± 0,09
NGC 3432
La galaxie NGC 3432, UGC 5983 est visible en bas de sa partie droite

La galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirale barrée NGC 3432 est découverte par William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
le 19 mars 1787. Elle est en interaction gravitationnelle avec PGC 326175 (également répertoriée UGC 5983), le duo figure dans le catalogue de Halton Arp sous l'appellation Arp 2067.
Une supernovaSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie (type II, Ib et Ic) ou explosion thermonucléaire d'une naine blanche à la suite d'une accrétion de matière arrachée à une étoile voisine (type Ia).
Glossaire
(SN 2000ch de type IIn) y est repérée le 3 mai 2000, elle était de magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 17,4.

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).