Carte

Verseau

Aquarius - Aqr

Verseau
  • Observation optimale : Juin-Juillet
  • Zone de visibilité : 65° N / 86° S
  • Rang de taille : 10
  • Étoile la plus lumineuse : Sadalmelik (α)

Le Verseau est l'une des 48 constellationsConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
répertoriées par l'astronome PtoléméePtolemaeus Claudius, dit Ptolémée
Très peu d'éléments de la vie de Ptolémée sont connus, mais on le sait auteur de plusieurs ouvrages scientifiques, dont deux feront autorité jusqu'à la Renaissance (l'Almageste et Géographie)…
Glossaire
au IIe siècle et officialisée en 1930 par l'Union Astronomique InternationaleL'UAI a pour mission de promouvoir l'astronomie sous tous ses aspects : recherche, communication, éducation, etc., par le biais de la coopération internationale.
Union Astronomique Internationale
. Traversée par l'écliptiqueÉcliptique : projection du plan de l'orbite terrestre sur la voûte céleste. Pour cette raison, il correspond également au déplacement apparent du Soleil parmi les étoiles sur une année.
Glossaire
, elle est également l'une des 13 constellations zodiacales (Voir : zodiaqueZodiaque : bande de 17°, centrée sur l'écliptique, dont les planètes ne s'écartent jamais. Les constellations traversées par cette zone ayant presque toutes des noms d'animaux, elle est appelée le zodiaque qui vient du mot grec zodiakos signifiant « ayant rapport aux animaux ».
Glossaire
). Le SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
s'y projette entre le 16 février et le 11 mars.
Placé dans une région du ciel vouée à la mer (on y retrouve les astérismesAstérisme : groupe d'étoiles dont la disposition vue depuis la Terre permet un rattachement à une figure ou un objet usuel.
Glossaire
de la BaleineBaleine
Constellation majoritairement australe visible en automne. Sa principale attraction reste l'étoile variable Mira.
Baleine
, des PoissonsPoissons
Constellation boréale visible en automne, le mouvement de précession y a décalé le point γ qui marque l'équinoxe de printemps.
Poissons
, du Poisson australPoisson austral
Repérable à partir de son étoile Fomalhaut, cette petite constellation ne contient pas d'objet non-stellaire facilement observable.
Poisson austral
et du DauphinDauphin
Petite constellation boréale facile à repérer à l'est d'Altaïr.
Dauphin
), le « verseur d'eau » représente à l'origine Ganymède, le jeune favori de Jupiter. Les traditions grecque et arabe y placèrent Hydrochos ou Sakib al-Ma, déversant son eau dans la bouche du Poisson australPoisson austral
Repérable à partir de son étoile Fomalhaut, cette petite constellation ne contient pas d'objet non-stellaire facilement observable.
Poisson austral
(représentée par l'étoile Fomalhaut).
Bien que très fournie en étoiles, mais aucune ne se révélant plus brillante que la troisième magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
, cette constellation reste assez difficile à repérer. Elle abrite cependant quelques étoiles doubles et objets non-stellaires intéressants.

Objets stellaires intéressants
Zeta (ζ) Aquarii
Étoile double Séparation : 2,1" Distance : 92 a.l. ± 3
Ascension droite : 22h 28m 50,16s (J2000) Déclinaison : −00° 01' 12,6" (J2000) Magnitude : 4,42 ± 0,10 et 4,59 ± 0,10
Tau-1 (τ1) Aquarii = Σ2943
Étoile double Séparation : 23,7" Distance : 320 a.l. ± 10
Ascension droite : 22h 47m 42,82s (J2000) Déclinaison : −14° 03' 23,4" (J2000) Magnitude : 5,66 ± 0,07 et 9,0
Psi-1 (ψ1) Aquarii
Étoile double Séparation : 49,6" Distance : 150 a.l. ± 2
Ascension droite : 23h 15m 53,51s (J2000) Déclinaison : −09° 05' 16,1" (J2000) Magnitude : 4,21 ± 0,10 et 10,8
Sélection d'objets non-stellaires
Messier 72 = NGC 6981
Amas globulaire - IX Dimension : Ø 5,9' Distance : 55 420 a.l.
Ascension droite : 20h 53m 27,94s (J2000) Déclinaison : −12° 32' 13,4" (J2000) Magnitude : 9,20 ± 0,10

Nébuleuſe vue par M. Méchain la nuit du 29 au 30 Août 1780, au-deſſus du cou du Capricorne. M. Meſſier l'a cherchée les 4 & 5 Octobre ſuivant : ſa lumière foible comme la précédente [Messier 71] ; près d'elle eſt une petite étoile téleſcopique : ſa poſition fut déterminée par l'étoile ν du Verſeau, cinquième grandeur. (4 Octobre 1780)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 6981
L'amas globulaire Messier 72

Comme beaucoup d'entrées constituant le catalogue MessierCatalogue Messier
Premier catalogue d'objets non-stellaires dressé par Charles Messier, il contient 110 entrées.
Catalogue Messier
, la découverte de M 72 est associée au nom de Pierre MéchainPierre Méchain
En raison de difficultés financières, son père ne peut lui assurer une formation d'architecte, profession qu'il voudrait le voir prendre comme lui. Ayant eu connaissance de son intérêt pour l'astronomie, Joseph de Lalande le prend comme élève…
Glossaire
(1744 - 1804). Il découvrit ce modeste amas globulaireAmas globulaire : composés de vieilles étoiles (regroupées dans une sphère) ils se distribuent dans un halo sphérique englobant notre Galaxie.
Glossaire
le 29 août 1780. Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) l'observera le 4 octobre suivant. Il s'agit de l'un des amas globulaires les plus dispersés.

Messier 73 = NGC 6994
Astérisme Dimension : Ø 2,8' Distance : 2 000 a.l.
Ascension droite : 20h 58m 55,95s (J2000) Déclinaison : −12° 38' 07,7" (J2000) Magnitude : 8,90 ± 0,10

Amas de trois ou quatre petites étoiles, qui reſſemble à une nébuleuſe au premier coup-d'œil, contient un peu de nébuloſité : cet amas eſt placé ſur le parallèle de la nébuleuſe précédente [Messier 72] : ſa poſition a été déterminée par la même étoile ν du Verſeau, cinquième grandeur. (4 et 5 Octobre 1780)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 6994
L'astérisme Messier 73

AstérismeAstérisme : groupe d'étoiles dont la disposition vue depuis la Terre permet un rattachement à une figure ou un objet usuel.
Glossaire
parfois classé comme amas ouvertAmas ouvert : composés d'étoiles relativement jeunes, toutes nées de la même nébuleuse, ils se situent principalement dans le plan du disque des galaxies spirales.
Glossaire
. L'objet repéré par Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) la nuit du 4 au 5 octobre 1780, alors qu'il cherchait la position de M 72 qui venait d'être découvert par Pierre MéchainPierre Méchain
En raison de difficultés financières, son père ne peut lui assurer une formation d'architecte, profession qu'il voudrait le voir prendre comme lui. Ayant eu connaissance de son intérêt pour l'astronomie, Joseph de Lalande le prend comme élève…
Glossaire
(1744 - 1804), est l'un des plus atypiques de son catalogueCatalogue Messier
Premier catalogue d'objets non-stellaires dressé par Charles Messier, il contient 110 entrées.
Catalogue Messier
. Trompé par la piètre qualité de son instrument, Messier crut voir à cet endroit une nébulosité entourant 3 à 4 étoiles de faible éclat.
Depuis, des optiques plus performantes ont démontré qu'il ne s'agit que d'un simple alignement fortuit de quatre étoiles en forme de Y. Cette impression d'objet qui « ressemble à une nébuleuse au premier coup d'œil » est souvent donnée au travers d'une lunette de 50 mm.

NGC 7009 = Caldwell 55 = Nébuleuse Saturne
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø> 25' Distance : ≈ 2 900 a.l.
Ascension droite : 21h 04m 10,83s (J2000) Déclinaison : −11° 21' 48,3" (J2000) Magnitude : 8,00 ± 0,10
NGC 7009
La superbe nébuleuse planétaire NGC 7009, par ailleurs baptisée Nébuleuse Saturne, apparaît constellée de bulles étranges, teintées de roses et de bleus éclatants, qui se détachent nettement sur fond noir. Cette image a été acquise par MUSE, un instrument installé sur le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO. - Crédit : ESO/J. Walsh

Cette nébuleuse planétaireNébuleuse planétaire : en fin de vie, les astres du type Soleil passent par le stade de géante rouge, les couches les plus externes sont éjectées par la pression de radiation émise par le noyau et la partie centrale se contracte en une naine blanche.
Glossaire
fut découverte en 1782 par William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
(1738 - 1822). Elle sera appelée Nébuleuse Saturne par William Parsons (lord Oxmantown, comte de Ross, 1800 - 1867), en 1850, lorsqu'il découvrit ses extensions présentant une certaine analogie de forme avec la planètePlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
aux anneaux. Sa vitesse d'expansion est de 20,6 km·s−1.

Messier 2 = NGC 7089
Amas globulaire - II Dimension : Ø 12,9' Distance : 36 800 a.l.
Ascension droite : 21h 33m 29,35s (J2000) Déclinaison : −00° 49' 23,3" (J2000) Magnitude : 6,60 ± 0,10

Nébuleuſe ſans étoile dans la tête du Verſeau, le centre en eſt brillant, & la lumière qui l'environne eſt ronde ; elle reſſemble à la belle Nébuleuſe qui ſe trouve entre la tête & l'arc du Sagittaire, elle ſe voit très bien avec une lunette de deux pieds, placée ſur le parallèle de α du Verſeau. M. Messier a rapporté cette nébuleuſe ſur la Carte de la route de la Comète obſervée en 1759. Mém. Acad. année 1760, page 464. M. Maraldi avoit vu cette nébuleuſe en 1746, en obſervant la comète qui parut cette année. (11 Septembre 1760)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 7089
L'amas globulaire Messier 2

Cet objet fut remarqué, ainsi que son congénère M 15M 15
Amas globulaire découvert par Jean Dominique Maraldi le 7 septembre 1746. Il sera (re)découvert par Charles Messier le 3 juin 1764.
Messsier 15
situé légèrement plus au nord, par le franco-italien Giovanni Domenico (Jean Dominique) Maraldi (1709 - 1789) le 7 septembre 1746 alors qu'il cherchait une comète découverte peu avant par l'astronome suisse Jean Philippe Loys de Chéseaux (1718 - 1751) dans cette portion de ciel.
Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) ne l'observera que le 11 septembre 1760 et la décrira comme une nébuleuse ronde et sans étoiles. Ce n'est que 23 années plus tard que William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
(1738 - 1822) parviendra à en distinguer la véritable nature : un amas de quelques centaines de milliers d'étoiles dont l'âge est estimé à environ 13 milliards d'années.
Inaccessible à l'œil nu, Messier 2 est discernable à l'aide d'une petite lunette (voire des jumelles), mais un instrument d'au moins 200 à 250 mm d'ouverture est nécessaire pour parvenir à le résoudre en étoiles.

NGC 7293 = Caldwell 63 = Nébuleuse Helix
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø> 15' Distance : 500 a.l.
Ascension droite : 22h 29m 38,46s (J2000) Déclinaison : −20° 50' 12,7" (J2000) Magnitude : 7,30 ± 0,10
NGC 7293
Image composite de la nébuleuse de l'Hélice (NGC 7293) obtenue en utilisant le WFI, une caméra du télescope de 2,2 mètres Max-Planck Society/ESO à l'observatoire de La Silla (Chili). La fluorescence bleu-verte au centre de l'hélice est due aux atomes d'oxygène ionisés sous l'effet des intenses radiations ultraviolettes de l'étoile centrale à 120 000 kelvins. La couleur rouge révèle la présence d'hydrogène et d'azote. Sur l'image grand format*, des galaxies lointaines sont visibles à travers la partie centrale.
Cette image a été créée en utilisant des filtres bleu, vert et rouge avec des durées d'exposition respectivement de 12, 9 et 7 minutes.
Crédit : ESO

C'est l'une des nébuleuses planétairesNébuleuse planétaire : en fin de vie, les astres du type Soleil passent par le stade de géante rouge, les couches les plus externes sont éjectées par la pression de radiation émise par le noyau et la partie centrale se contracte en une naine blanche.
Glossaire
les plus proches connues, elle fut découverte par l'allemand Karl Ludwig Harding (1765 - 1834) en 1824 avec un instrument de seulement 100 mm de diamètre.
Dotée d'une magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
qui peut sembler avantageuse et d'un diamètre apparent équivalent à la moitié de celui de la Pleine Lune, elle est cependant difficile à observer visuellement. Paradoxalement, elle est même souvent plus aisément repérable aux jumelles – qui ne révèleront qu'une tache ronde sous un ciel limpide – qu'avec un télescope très ouvert dont le grossissement devra rester faible. Un filtre UHC ou OIII sera un allié précieux, mais sa structure en double anneau, qui lui vaut son appellation de la Nébuleuse de l'Hélice (ou Helix), ne devient évidente que sur des photographies en longues poses. Sa vitesse d'expansion est de 14,0 km·s−1.
Son repérage est également délicat, une carte de la zone d'observation sera également très utile pour la retrouver par cheminement d'étoiles sur une région dépourvue d'étoile lumineuse, la nébuleuse étant à un peu plus de 1° à l'ouest de ν (nu).

* La nébuleuse de l'Hélice sur le site de l'ESOhttp://www.eso.org/public/

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).