Glossaire

Définitions de termes en T

TableTable : constellation australe contenant une partie du « Grand nuage de Magellan ».
Ciel austral : Table
ConstellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
proche du pôle céleste Sud faisant référence à Table Mountain, une montagne au sommet plat située près du Cap en Afrique du Sud. Son étoile la plus lumineuse est de magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
supérieure à 5. Elle contient partiellement le « Grand nuage de Magellan ». Son sigle est Men (Mensa).
Constellation de la Table
Constellation de la Table - CC BY 3.0
Taille angulaire
Voir : Diamètre apparent
TaureauTaureau : constellation boréale visible en hiver. Elle contient un objet des plus rares : un résidu de supernova.
Taureau
Une des 13 constellationsConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
zodiacalesZodiaque : bande de 17°, centrée sur l'écliptique, dont les planètes ne s'écartent jamais. Les constellations traversées par cette zone ayant presque toutes des noms d'animaux, elle est appelée le zodiaque qui vient du mot grec zodiakos signifiant « ayant rapport aux animaux ».
Glossaire
, entre les Gémeaux et le Bélier. Elle contient notamment la célèbre géante rouge Aldebaran, les amas ouvertsAmas ouvert : composés d'étoiles relativement jeunes, toutes nées de la même nébuleuse, ils se situent principalement dans le plan du disque des galaxies spirales.
Glossaire
des Pléiades (M 45M 45
Amas ouvert, connu depuis la plus haute Antiquité, dont 6 à 7 étoiles sont visibles à l'œil nu, il en contient environ 2 000.
Messsier 45
) et des Hyades (Melotte 25Melotte 25
Amas ouvert facilement identifiable à l'œil nu sous l'apparence d'un « V » couché, il se trouve en arrière-plan de la géante rouge Aldebaran.
Melotte 25
) ainsi qu'un résidu de supernovaSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie : la production de réactions nucléaires dans le noyau devient insuffisante pour contenir la pression des couches supérieures.
Glossaire
 : la nébuleuse du Crabe (M 1M 1
Résidu de supernova, repéré par l'astronome amateur anglais John Bevis, il sera (re)découvert par Charles Messier le 12 septembre 1758.
Messsier 1
). Son sigle est Tau (Taurus).
Constellation du Taureau
Constellation du Taureau - CC BY 3.0
Taureau de Poniatowski
Marque de considération, accordée au roi de Pologne Stanislas Poniatowski par l'astronome polonais Marcin Poczobutt-Odlanicki (1728 - 1810) en 1777. Cette ancienne constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
, dessinée entre l'Aigle et Ophiuchus, est également connue sous le nom de Taureau Royal.
Auparavant cette région avait abrité un Fleuve Tigre dû à Jacob Bartsch (dit Bartsius ou Bartschius, 1600 - 1633), l'assistant puis gendre de Johannes KeplerJohannes Kepler
Né prématurément et d'une nature fragile, il a de plus failli être emporté par la variole à l'âge de quatre ans. Cette grave maladie lui laissera de terribles séquelles, notamment une très forte myopie…
Glossaire
(1571 - 1630), qui créa également un Jourdain aujourd'hui remplacé par le Lynx et les constellations actuelles de la Girafe, de la Licorne et de la Croix du Sud.
TélescopeTélescope (constellation) : constellation australe originellement créée par l'abbé Nicolas de Lacaille en 1752.
Ciel austral : Télescope
Petite constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
australe créée, en 1752, à partir de portions prélevées sur les zones voisines du Sagittaire et de la Couronne australe. Son sigle est Tel (Telescopium).
Constellation du Télescope
Constellation du Télescope - CC BY 3.0
Télescope d'Herschel
ConstellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
placée en 1789 par l'abbé Maximilian Hell (1720 - 1792), le fondateur de l'observatoire de Vienne, entre les Gémeaux et le Cocher pour rendre hommage au découvreur d'UranusUranus
Théoriquement visible à l'œil nu, il faudra cependant attendre l'invention du télescope pour qu'elle puisse être découverte par William Herschel…
Planète Uranus
 : William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
(1738 - 1822). Elle sera reprise dans plusieurs éditions, notamment celles de Johann BodeJohann Bode
Il est surtout célèbre pour avoir vulgarisé la formulation empirique de la distance des planètes au Soleil du mathématicien Johann Daniel Tietz, et connue sous le nom de Loi de Titius-Bode…
Glossaire
(1747 - 1826) en 1800 et de Elijah Burrit (1794 - 1838) de 1833 à 1856.
John FlamsteedJohn Flamsteed
Il fut le premier astronome royal et le premier directeur de l'observatoire de Greenwich. Il est également l'instigateur d'une nomenclature basée sur un système de numérotation par ascension droite.…
Glossaire
(1646 - 1719) fit figurer un Petit télescope d'Herschel entre les constellations du Taureau et Orion.
Temps solaire
Le temps solaire vrai local est l'angle horaireAngle horaire : angle compris entre le méridien local sud et le méridien de l'astre observé.
Glossaire
du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
mesuré en heures. Quand le Soleil passe au méridien le temps solaire vrai local est 0h.
Le temps solaire moyen local est l'angle horaire d'un soleil théorique dit « moyen » qui se déplacerait à vitesse régulière sur l'équateurÉquateur : intersection de la surface d'un astre et du plan situé à égale distance de ses pôles, il marque la latitude zéro.
Glossaire
céleste.
L'écart entre le temps solaire vrai local et le temps solaire moyen local est l'équation du tempsÉquation du temps : en raison d'irrégularités des mouvements de la Terre, la durée entre deux passages successifs du Soleil au méridien n'est pas constante. L'équation du temps est l'écart entre ce midi solaire vrai et un midi solaire moyen (fictif).
Glossaire
.
Le temps civil local est le temps solaire moyen local + 12 heures : ainsi à midi local le soleil vrai est aux environs du méridien local.
Temps Universel (T.U ou U.T)
Temps solaire moyen de GreenwichGreenwich : ancien observatoire au sud-ouest de Londres dont le méridien a été arbitrairement adopté comme référence internationale de longitude (1884). Le système géodésique mondial actuel utilise un méridien de référence situé 102,5 m à l'est du méridien de Greenwich.
Glossaire
+ 12 heures.
N.B. : toujours vérifier comment sont données les éphéméridesÉphémérides : Listes de données astronomiques donnant la position, heures de lever et coucher, éclat, etc., d'un astre pour une date donnée.
Glossaire
 : TU ou heures locales (heures des montres). Les heures locales sont fonction du fuseau horaire légal de rattachement et de l'heure légale d'hiver (TU + 1h pour la France) ou d'été (TU + 2h pour la France).
Terminateur
Zone marquant la limite entre l'hémisphère éclairé et l'hémisphère obscur d'un astre. Sur la LuneLune
Le couple Terre-Lune peut être considéré comme une planète double qui orbite autour du Soleil à partir d'un centre de gravité commun…
Lune
, en raison de la lumière rasante, les ombres portées des reliefs les rendent nettement plus visibles aux abords du terminateur.
TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
Troisième planètePlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
par ordre de distance au SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
.
sir Thomson William, lord Kelvin
(Glasgow, 1824 - Netherhall, 1907)
William THOMSONWilliam Thomson, qui recevra le titre de lord Kelvin en 1892, est un mathématicien et physicien écossais surtout connu pour ses travaux sur l'électricité et la thermodynamique.
Il est l'un des premiers, avec Hermann von Helmholtz (1821 - 1894), à s'interroger sur la nature de l'énergie du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
. Tous deux apporteront un apport essentiel à la formulation du principe de conservation d'énergie dans un système physique.
Président de la Royal Society entre 1890 et 1895, il entre au panthéon des physiciens en donnant son nom à l'échelle des températures absoluesKelvin : le kelvin est l'unité de mesure de la température absolue, soit la mesure de l'agitation cinétique des particules (atomes ou molécules) qui constituent un corps ; le point zéro indiquant une agitation cinétique nulle. Ce zéro absolu équivaut à −273,15 °Celsius, ou 0 °C = 273,15 kelvins.
Glossaire
.
Il passe également à la postérité en nommant un promontoire (Promontarium Kelvin, 27.0 °S - 33.0 °O) et une faille de 150 km de longueur (Rupes Kelvin) en bordure du bassin de la mer des Humeurs (Mare Humorum) sur notre satellite.
Titius-Bode
Voir : Loi de Titius-Bode
Tombaugh Clyde William
(Streator, 1906 - Las Cruces, 1997)
Clyde TOMBAUGHC'est vers l'âge de 20 ans que Clyde Tombaugh, un fils de fermier américain, construit seul son premier télescope – à partir de pièces de machines agricoles récupérées – à l'aide duquel il observe et dessine les planètesPlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
. C'est l'un de ces croquis de JupiterJupiter
La plus grosse planète du Système solaire est aussi celle qui tourne le plus rapidement sur elle-même : un peu moins de dix heures au niveau de l'équateur…
Planète Jupiter
qui attire l'attention du directeur de l'observatoire Lowell à Flagstaff (Arizona) : Vesto Melvin Slipher (1875 - 1969), qui l'engage le 15 janvier 1929 à la recherche d'une hypothétique planète transneptunienne prédite par le calcul.
Le 18 février 1930, après l'examen systématique de centaines de plaques photographiques, il localise l'objet convoité à 5° de la position annoncée : il vient de découvrir PlutonPluton
Longtemps considérée comme la dernière planète du Système solaire, Pluton s'est vue reclassée comme planète naine en août 2006…
Planète naine Pluton
. En 1932, il entre à l'université du Kansas, puis de retour à l'observatoire Lowell, poursuivra ses recherches photographiques de planètes jusqu'en 1943. À partir de 1946, il travaille à l'élaboration d'un appareil capable de traquer et suivre des missiles. Il terminera sa carrière comme professeur d'astronomie à l'université du Nouveau Mexique.
Ses études méthodiques du ciel l'ont indirectement amené à identifier d'autres types d'objets : près de 30 000 galaxiesGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
, 5 amas ouvertsAmas ouvert : composés d'étoiles relativement jeunes, toutes nées de la même nébuleuse, ils se situent principalement dans le plan du disque des galaxies spirales.
Glossaire
, 14 astéroïdesAstéroïde : petit corps orbitant autour du Soleil et dont la plus grande dimension ne dépasse pas quelques centaines de kilomètres.
Glossaire
(entre 1929 et 1931) et 2 comètes.
L'astéroïde n° 1604, sa première découverte du genre, porte son nom.
ToucanToucan
Constellation née de l'imagination de Johann Bayer, elle contient le « Petit Nuage de Magellan ».
Ciel austral : Toucan
ConstellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
australe, elle contient le Petit nuage de Magellan, l'autre galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
satellite de notre Voie lactéeVoie lactée : en l'absence de toute pollution lumineuse, la voûte céleste semble traversée par une bande blanchâtre. En raison de sa similitude avec une trainée laiteuse, elle fut appelée galaxias (voie de lait) par les grecs.
Glossaire
. Son sigle est Tuc (Tucana).
Constellation du Toucan
Constellation du Toucan - CC BY 3.0
Transit
Passage, vu depuis la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
, d'un corps céleste devant un autre corps du Système solaireSystème solaire : ensemble des corps célestes placés sous l'attraction gravitationnelle du Soleil, qui contient à lui seul 99,8 % de la masse du système.
Glossaire
. Les planètesPlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
internes, MercureMercure
En raison de sa proximité avec notre étoile, elle reste difficile à observer car toujours baignée dans les lueurs de l'aube ou du crépuscule…
Planète Mercure
et VénusVénus
Ses élongations maximales approchent les 48° et, en raison de son albédo élevé, elle peut être observée plus facilement que Mercure…
Planète Vénus
, peuvent transiter sur le disque solaire ; un satellite peut également être vu devant sa planète (ex : les satellites galiléens – Io, Europe, Ganymède et Callisto – peuvent transiter devant JupiterJupiter
La plus grosse planète du Système solaire est aussi celle qui tourne le plus rapidement sur elle-même : un peu moins de dix heures au niveau de l'équateur…
Planète Jupiter
).
Le terme transit est utilisé lorsque le corps le plus proche a une dimension bien inférieure à celle du corps le plus lointain. À l'inverse, lorsque le corps le plus proche est d'une taille plus grande que celle de l'objet éloigné, on parle alors d'occultationOccultation : pour un observateur terrestre, recouvrement d'un objet céleste par le disque d'un astre. Improprement qualifié d'éclipse, le masquage du disque solaire par celui de la Lune en est l'exemple le plus connu.
Glossaire
.
Transneptunien
Voir : Ceinture de Kuiper
TriangleTriangle
Petite constellation visible à l'est d'Andromède. Elle renferme la galaxie Messsier 33.
Triangle
Petite constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
à rechercher à l'est d'Andromède. À l'origine composée par deux triangles, un petit et un grand, elle nous est parvenue sous sa forme la plus ancienne, déjà connue des grecs, des romains et des arabes. Elle renferme la galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirale M 33M 33
Galaxie spirale vue de face et très étendue : le grand axe vaut deux diamètres lunaires. Elle est assez difficile à observer car peu contrastée.
Messsier 33
. Son sigle est Tri (Triangulum).
Constellation du Triangle
Constellation du Triangle - CC BY 3.0
Triangle australTriangle austral
Constellation née de l'imagination de Johann Bayer.
Ciel austral : Triangle austral
Petite constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
australe. Sa création pourrait être l'œuvre d'un navigateur hollandais du XVIe siècle : Pieter Theodor (ou Petrus Theodorus Embdanus). Elle sera reprise par Johann BayerJohann Bayer
En 1603, il publie le premier atlas céleste imprimé : Uranometria. Il y introduit l'usage de nommer les étoiles les plus marquantes de chaque constellation par des lettres grecques en suivant l'ordre décroissant de leur éclat visuel…
Glossaire
(1572 - 1625) dans son Uranometria en 1603. Son sigle est TrA (Triangulum Australe).
Constellation du Triangle austral
Constellation du Triangle austral - CC BY 3.0
Type spectral
Voir : Classification spectrale