Carte

Sextant

Sextans - Sex

Sextant
  • Observation optimale : Mars-Avril
  • Zone de visibilité : 78° N / 83° S
  • Rang de taille : 47
  • Étoile la plus lumineuse : Alpha (α)

Place jadis occupée par le Suaire du Christ (ou également Voile de sainte Véronique), constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
éphémère instaurée en 1643 par le moine capucin Schyrle Anton Maria de Rheita (1597 - 1660), cet endroit bien pauvre en étoiles lumineuses honore aujourd'hui Uranie, la muse de l'astronomie.
La constellation du Sextant fut ainsi imaginée par Johannes Hewel (ou Johan Hœvelke, dit Hévélius, 1611 - 1687) vers 1660, qui raconte dans son ouvrage Firmamemtum Sobieskianum qui ne paraît qu'en 1690 : « …ce n'est pas que la disposition des étoiles donne une idée de cet instrument, mais il m'a servi de l'an 1658 à 1679 pour vérifier la position des étoiles, et la méchanceté humaine l'a détruit, avec mon observatoire et tout ce que je possédais, dans les flammes d'un horrible incendie. Je l'ai donc placé là pour honorer Uranie… ».

Objets stellaires intéressants
Gamma (γ) Sextantis
Étoile multiple Séparation : A-B : ≈ 0,5" Distance : 280 ± 10 a.l.
Ascension droite : 09h 52m 30,40s (J2000) Déclinaison : −08° 06' 17,7" (J2000) Magnitude : A : 5,8 ; B : 6,2

Le couple principal est composé d'une étoile de classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
A1 V (γ Sextantis A) et d'une secondaire de type A4 V (γ Sextantis B). Les deux composantes parcourt leur orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
– d'une excentricité élevée de 0,691 – sur une période de 77,55 ans. Une troisième composante (γ Sextantis C) est visible à 36,9", elle est de magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 12,28.

Sélection d'objets non-stellaires
NGC 3115 = Caldwell 53 = Galaxie du Fuseau
Galaxie - SO- Dimension : 8,1' × 2,8' Distance : 30 × 106 a.l.
Ascension droite : 10h 05m 13,96s (J2000) Déclinaison : −07° 43' 06,4" (J2000) Magnitude : 9,09 ± 0,04
NGC 3115
La galaxie NGC 3115

NGC 3115 est une galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
lenticulaire découverte par William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
le 22 février 1787. Elle possède un trou noir central dont la masse est estimée à environ deux milliards de fois celle du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
.
Une supernovaSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie (type II, Ib et Ic) ou explosion thermonucléaire d'une naine blanche à la suite d'une accrétion de matière arrachée à une étoile voisine (type Ia).
Glossaire
(SN 1935B de type indéterminé) y a été observée en avril 1935.

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).