Carte

Aigle

Aquila - Aql

  • Observation optimale : Juillet-Août
  • Zone de visibilité : 78° N / 71° S
  • Rang de taille : 22
  • Étoile la plus lumineuse : Altaïr (α)
Aigle

L'Aigle est une constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
placée sur l'équateurÉquateur : intersection de la surface d'un astre et du plan situé à égale distance de ses pôles, il marque la latitude zéro.
Glossaire
céleste. Bien qu'étant également située en bordure de la Voie lactéeVoie lactée : en l'absence de toute pollution lumineuse, la voûte céleste semble traversée par une bande blanchâtre. En raison de sa similitude avec une trainée laiteuse, elle fut appelée galaxias (voie de lait) par les Grecs.
Glossaire
, elle contient peu d'objets véritablement dignes d'intérêt tout en restant facilement repérable. Son étoile α (alpha) forme, avec DenebDeneb
C'est l'étoile la plus lointaine visible à l'œil nu. Avec Altaïr et Véga, elle forme le célèbre astérisme du « Triangle de l'été ».
Deneb
et VégaVéga
Cinquième étoile par ordre d'éclat, elle forme avec Deneb et Altaïr un célèbre astérisme : le « Triangle de l'été ».
Véga
, l'astérismeAstérisme : groupe d'étoiles dont la disposition vue depuis la Terre permet un rattachement à une figure ou un objet usuel.
Glossaire
du « Triangle de l'été ».
Le sud de cette région recevait autrefois la constellation d'Antinoüs, jeune esclave qui se sacrifia pour l'empereur Hadrien en l'an 131. Après dix-sept siècles d'existence, elle ne fut pas reprise mais intégrée à l'Aigle par Friedrich Wilhelm August Argelander (1799 - 1875) dans son Uranometria Nova. C'est cet ouvrage qui a servi de base pour la nomenclature définitive décidée et normalisée en 1930 par l'Union Astronomique InternationaleL'UAI a pour mission de promouvoir l'astronomie sous tous ses aspects : recherche, communication, éducation, etc., par le biais de la coopération internationale.
Union Astronomique Internationale
.
L'Aigle est l'une des 48 constellations décrites par PtoléméePtolemaeus Claudius, dit Ptolémée
Très peu d'éléments de la vie de Ptolémée sont connus, mais on le sait auteur de plusieurs ouvrages scientifiques, dont deux feront autorité jusqu'à la Renaissance (l'Almageste et Géographie)…
Glossaire
et déjà mentionnée par le poète grec Aratus trois siècles avant notre ère. Pratiquement toutes les mythologies ont vu dans cette région du ciel un oiseau plongeant en direction du sud-ouest. Pour les Grecs, il était l'aigle en lequel Jupiter se transforma pour enlever Ganymède afin de l'amener dans l'Olympe. Les Arabes y virent également un « aigle volant » : Al Nasr al Taïr, qui donne son nom à l'étoile principale de la constellation, soit Altaïr.

Objets stellaires intéressants
V 603 Aquilae
Nova Distance : 810 a.l. ± 29
Ascension droite : 18h 48m 54,67s (J2000) Déclinaison : +00° 35' 02,8" (J2000) Magnitude : 11,65

Repérée le 8 juin 1918 par un éclat rivalisant avec celui de SiriusSirius
C'est l'étoile la plus brillante de tout le ciel, elle est la sixième par ordre de distance au Soleil.
Sirius
, elle fut appelée « Étoile de la Victoire ». Elle s'est stabilisée autour de la magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 11 en 1926 et est actuellement répertoriée sous l'appellation V 603 Aquilae.
Le plus ancien témoignage d'apparition d'une nova dans cette région du ciel remonte à l'an −349, on le retrouve annoté dans diverses chroniques d'Orient comme d'Occident. D'autres novæ apparurent en 1899, 1905, puis celle de 1918 – la plus lumineuse des trois derniers siècles –, ainsi qu'en 1925, 1936 (par deux fois) et 1943.

15 Aquilae
Étoile double Séparation : 38,4" Distance : 289 a.l. ± 9
Ascension droite : 19h 04m 57,63s (J2000) Déclinaison : +04° 01' 53,0" (J2000) Magnitude : 5,47 ± 0,09 et 7,12 ± 0,10

Avec une magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
visuelle apparente d'environ 5,4, l'étoile principale de ce système binaire est à la limite de la perception à l'œil nu sur un ciel exempt de pollution lumineuse ; l'étoile secondaire est répertoriée HD 177442. Le spectre de 15 Aquilae (K1 III) correspond à une étoile géante d'un âge estimé à environ quatre milliards d'années. À ce stade de son évolution, l'atmosphère extérieure de l'étoile s'est étendue à 14 fois le rayon du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
. L'étoile est 83 fois plus lumineuse que notre Soleil et sa température de surface est de 4 560 K.

R Aquilae
Étoile variable pulsante Période : < 264 jours Distance : ≈ 780 a.l.
Ascension droite : 19h 06m 22,21s (J2000) Déclinaison : +08° 13' 48,0" (J2000) Magnitude : 5,3 à 12,0

R Aquilae est une variable de type MiraMira
Géante rouge en fin de vie, ses pulsions successives résultent d'un combat interne entre la pression de radiation et l'énergie gravitationnelle.
Mira
 : une géante rouge dont le spectre (Voir : classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
) varie entre M5 et M9. La période de l'oscillation a également varié depuis sa découverte en 1856. Elle était alors d'environ 330 jours et a diminué au rythme moyen de 0,4 jour par an. L'étoile n'est visible à l'œil nu qu'à sa magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
maximale.

Étoile de van Biesbroeck
Naine rouge Distance : 19,85 a.l.
Ascension droite : 19h 16m 57,62s (J2000) Déclinaison : +05° 09' 02,2" (J2000) Magnitude : 17,3

L'étoile de van Biesbroeck est une naine rouge éruptive de type M (Voir : classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
). Sa masse est inférieure à un dixième de celle du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
. Découverte, en 1943, sur une plaque photographique obtenue avec le réflecteur de 2 mètres de l'observatoire McDonald (Texas), elle était alors la plus faible connue. Il est probable que ce type d'étoile soit très répandu, mais seules les plus proches peuvent être détectées.

23 Aquilae
Étoile double Séparation : 3,1" Distance : 370 a.l. ± 20
Ascension droite : 19h 18m 32,57s (J2000) Déclinaison : +01° 05' 06,8" (J2000) Magnitude : 5,18 ± 0,11 et 9,3

L'étoile principale de ce système binaire est une géante de classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
K1. Sa température de surface est de 4 660 K et elle est 155 fois plus lumineuse que notre SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
. Le couple se rapproche de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
avec une vitesse radiale de 23 km·s−1.

Pi (π) Aquilae
Étoile double Séparation : 1,4" Distance : 510 a.l. ± 40
Ascension droite : 19h 48m 42,16s (J2000) Déclinaison : +11° 48' 57,0" (J2000) Magnitude : 5,95 ± 0,25 et 6,9

La nature binaire de ce système a été découverte par William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
en 1785. La principale est une géante de classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
G8 III ; la secondaire est de type A1 V.

Alpha (α) Aquilae = Altaïr
Étoile Distance : 16,73 a.l. ± 0,05
Ascension droite : 19h 50m 46,99s (J2000) Déclinaison : +08° 52′ 05,9" (J2000) Magnitude : 0,76 ± 0,07
Altaïr
L'étoile Altaïr

Son nom dérive du nom arabe de la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
 : Al Nasr al Taïr signifiant « l'aigle volant ». Une autre étoile, de magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 9,6, lui semble associée mais elle n'est vue proche que par un effet de perspective.
Altaïr a un diamètre double de celui de notre SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
, pour une luminosité dix fois supérieure. L'élargissement des raies de son spectre avait très tôt permis d'établir qu'elle possède une rotation extrêmement rapide : entre 6 et 10 heures (le Soleil met 24 jours aux pôles, 32 jours à l'équateur). L'étoile se trouve donc fortement aplatie aux pôles et renflée à l'équateurÉquateur : intersection de la surface d'un astre et du plan situé à égale distance de ses pôles, il marque la latitude zéro.
Glossaire
.
En 1924, un des pionniers des théories de la structure stellaire, l'astronome suédois Edvard Hugo von Zeipel (1873 – 1959), avait prédit que dans le cas d'une étoile en rotation, son équateur serait moins brillant que ses pôles. La distance que doit parcourir la lumière, produite au cœur de l'étoile, doit parcourir un trajet plus long pour rejoindre l'équateur et subit une plus forte absorption en traversant les différentes couches de l'étoile.
C'est ce qui a été confirmé en 2007, par l'interféromètre* de l'observatoire du Mont Wilson en Californie, l'image obtenue montre une étoile bleutée fortement oblongue… mais l'assombrissement est nettement supérieur à ce que prédit la théorie.

* Le signal — enregistré par 4 des 6 télescopes de 1 mètre de diamètre couvrant une base allant jusqu'à 330 mètres utilisés par les chercheurs de CHARA (Center for High Angular Resolution Astronomy) — a été combiné et traité par ordinateur pour fournir des images équivalentes à celles d'un immense télescope et 100 fois plus puissant que Hubble.

Altaïr vu par CHARA
Forme d'Altaïr déterminée par l'interféromètre CHARA - Crédit : Ming Zhao, University of Michigan
Sélection d'objets non-stellaires
NGC 6709 = Collinder 392
Amas ouvert - III 2 m Dimension : Ø 13' Distance : 3 500 a.l.
Ascension droite : 18h 51m 18,46s (J2000) Déclinaison : +10° 19' 03,5" (J2000) Magnitude : 6,70 ± 0,10
LDN 582
Nébuleuse en absorption Dimension : 50' × 10' Distance : - -
Ascension droite : 18h 52m 36,0s (J2000) Déclinaison : −01° 56' 00" (J2000) Opacité : 5
NGC 6738
Amas ouvert - IV 2 p Dimension : Ø 15' Distance : 2 280 a.l.
Ascension droite : 19h 01m 21,51s (J2000) Déclinaison : +11° 36' 55,9" (J2000) Magnitude : 8,3
Barnard 127
Nébuleuse en absorption Dimension : Ø 4,5' Distance : - -
Ascension droite : 19h 01m 36,0s (J2000) Déclinaison : −05° 26' 00" (J2000) Opacité : 5
Barnard 130
Nébuleuse en absorption Dimension : Ø 7' Distance : - -
Ascension droite : 19h 01m 40,2s (J2000) Déclinaison : −05° 35' 29" (J2000) Opacité : 5
Barnard 129
Nébuleuse en absorption Dimension : Ø 5' Distance : - -
Ascension droite : 19h 02m 06,8s (J2000) Déclinaison : −05° 18' 57" (J2000) Opacité : 5
NGC 6741
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 6" Distance : 7 000 a.l.
Ascension droite : 19h 02m 37,06s (J2000) Déclinaison : −00° 26' 57,1" (J2000) Magnitude : 11,50 ± 0,10
NGC 6741
La nébuleuse planétaire NGC 6741 - Crédit : ESA/Hubble and NASA
Barnard 132 = LDN 567
Nébuleuse en absorption Dimension : 16' × 8' Distance : - -
Ascension droite : 19h 04m 24,0s (J2000) Déclinaison : −04° 25' 00" (J2000) Opacité : 6
NGC 6751
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 20" Distance : 6 500 a.l.
Ascension droite : 19h 05m 55,58s (J2000) Déclinaison : −05° 59' 33,4" (J2000) Magnitude : 11,90 ± 0,10
NGC 6751
La nébuleuse planétaire NGC 6751 - Crédit : NASA/ESA, The Hubble Heritage Team STScI/AURA
Barnard 133 = LDN 531
Nébuleuse en absorption Dimension : 10' × 3' Distance : - -
Ascension droite : 19h 06m 10,0s (J2000) Déclinaison : −06° 53' 45" (J2000) Opacité : 6
Barnard 134 = LDN 543
Nébuleuse en absorption Dimension : 6' Distance : - -
Ascension droite : 19h 06m 42,0s (J2000) Déclinaison : −06° 10' 00" (J2000) Opacité : 6
Barnard 135
Nébuleuse en absorption Dimension : 13' Distance : - -
Ascension droite : 19h 07m 30,0s (J2000) Déclinaison : −03° 55' 00" (J2000) Opacité : 6
Barnard 136
Nébuleuse en absorption Dimension : 8' Distance : - -
Ascension droite : 19h 08m 48,0s (J2000) Déclinaison : −04° 00' 00" (J2000) Opacité : 6
NGC 6755
Amas ouvert - II 2 r Dimension : Ø 14' Distance : 4 630 a.l
Ascension droite : 19h 07m 49,01s (J2000) Déclinaison : +04° 15' 58,9" (J2000) Magnitude : 7,50 ± 0,10
PK33-5.1 = Abell 55
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 41" Distance : - -
Ascension droite : 19h 11m 05s (J2000) Déclinaison : −02° 19' 48" (J2000) Magnitude : 15,4
NGC 6772
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 1' Distance : - -
Ascension droite : 19h 14m 36,35s (J2000) Déclinaison : −02° 42' 23,6" (J2000) Magnitude : 12,70 ± 0,10
NGC 6773
Astérisme Dimension : 12' × 7' Distance : - -
Ascension droite : 19h 15m 08,41s (J2000) Déclinaison : +04° 51' 23,9" (J2000) Magnitude : - -
IC 4846 = PK27-9.1
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 5' Distance : - -
Ascension droite : 19h 16m 28,31s (J2000) Déclinaison : −09° 02' 35,1" (J2000) Magnitude : 11,90 ± 0,10
NGC 6775
Astérisme Dimension : Ø 15' Distance : - -
Ascension droite : 19h 16m 42,81s (J2000) Déclinaison : −00° 56' 00,1" (J2000) Magnitude : - -
Barnard 139 = LDN 619
Nébuleuse en absorption Dimension : 10' × 2' Distance : - -
Ascension droite : 19h 18m 03,0s (J2000) Déclinaison : −01° 27' 48" (J2000) Opacité : 5
NGC 6778 = NGC 6785 = PK34-6.1
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 16" Distance : 10 300 a.l.
Ascension droite : 19h 18m 25,21s (J2000) Déclinaison : −01° 35' 49,2" (J2000) Magnitude : 12,30 ± 0,10
NGC 6781
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 109" Distance : 2 500 a.l.
Ascension droite : 19h 18m 28,16s (J2000) Déclinaison : +06° 32' 21,9" (J2000) Magnitude : 11,40 ± 0,10
NGC 6781
La nébuleuse planétaire NGC 6781
LDN 684
Nébuleuse en absorption Dimension : 50' × 10' Distance : - -
Ascension droite : 19h 21m 48,0s (J2000) Déclinaison : +12° 26' 00" (J2000) Opacité : 5
NGC 6790
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 7" Distance : - -
Ascension droite : 19h 22m 56,96s (J2000) Déclinaison : +01° 30' 47,9" (J2000) Magnitude : 10,50 ± 0,10
NGC 6795
Astérisme Dimension : 30' × 15' Distance : - -
Ascension droite : 19h 26m 21,91s (J2000) Déclinaison : +03° 30' 51,9" (J2000) Magnitude : - -
NGC 6803
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 6" Distance : - -
Ascension droite : 19h 31m 16,40s (J2000) Déclinaison : +10° 03' 23,9" (J2000) Magnitude : 11,40 ± 0,10
NGC 6804
Nébuleuse planétaire Dimension : 31" × 66" Distance : - -
Ascension droite : 19h 31m 35,36s (J2000) Déclinaison : +09° 13' 31,9" (J2000) Magnitude : 12,00 ± 0,10
Collinder 401
Amas ouvert - IV 2 m Dimension : 1' Distance : - -
Ascension droite : 19h 38m 24,0s (J2000) Déclinaison : −00° 19' 00" (J2000) Magnitude : 7,0
PK52-2.2 = Merrill 1-1
Nébuleuse planétaire Dimension : 31" × 10" Distance : - -
Ascension droite : 19h 39,2m Déclinaison : +15° 57' Magnitude : 11,8
Barnard 142
Nébuleuse en absorption Dimension : Ø 40' Distance : - -
Ascension droite : 19h 39m 42,0s (J2000) Déclinaison : +10° 31' 00" (J2000) Opacité : 6
Barnard 143
Nébuleuse en absorption Dimension : 60' × 40' Distance : - -
Ascension droite : 19h 40m 42,0s (J2000) Déclinaison : +10° 57' 00" (J2000) Opacité : 6
NGC 6814
Galaxie - SABbc Dimension : 3' × 3' Distance : 74 × 106 a.l.
Ascension droite : 19h 42m 40,57s (J2000) Déclinaison : −10° 19' 25,4" (J2000) Magnitude : 11,32 ± 0,28
NGC 6843
Astérisme Dimension : 5' Distance : - -
Ascension droite : 19h 56m 06,21s (J2000) Déclinaison : +12° 09' 49,9" (J2000) Magnitude : 10,0
NGC 6852 = PK42-14.1
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 28" Distance : - -
Ascension droite : 20h 00m 39,32s (J2000) Déclinaison : +01° 43' 42,6" (J2000) Magnitude : 12,60 ± 0,10
NGC 6858
Astérisme Dimension : 15' × 5' Distance : - -
Ascension droite : 20h 02m 59,31s (J2000) Déclinaison : +11° 15' 33,9" (J2000) Magnitude : - -
PK38-25.1 = Abell 70
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 43" Distance : 15 500 a.l. ± 2 000
Ascension droite : 20h 31m 33,13s (J2000) Déclinaison : −07° 05' 01,5" (J2000) Magnitude : 14,30

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).