Carte

Dorade

Doradus - Dor

Également parfois appelée le Requin ou l'Espadon, la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
de la Dorade (ou parfois Daurade) est à nouveau le fruit de l'imagination fertile de Johann BayerJohann Bayer
En 1603, il publie le premier atlas céleste imprimé : Uranometria. Il y introduit l'usage de nommer les étoiles les plus marquantes de chaque constellation par des lettres grecques en suivant l'ordre décroissant de leur éclat visuel…
Glossaire
qui l'intégra également à son Uranometria en 1603.
Au sud-ouest s'étend partiellement le « Grand nuage de Magellan », une des deux galaxiesGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
satellites de notre Voie lactéeVoie lactée : en l'absence de toute pollution lumineuse, la voûte céleste semble traversée par une bande blanchâtre. En raison de sa similitude avec une trainée laiteuse, elle fut appelée galaxias (voie de lait) par les grecs.
Glossaire
.

Objets stellaires intéressants

R Doradus
Étoile variable Période : 338 jours Distance : - -
Ascension droite : 04h 36m 45,63s (J2000) Déclinaison : −62° 04' 38,0" (J2000) Magnitude : 4,8 à 6,6

Sélection d'objets non-stellaires

PGC 17223 = ESO056-115 = Grand Nuage de Magellan
Galaxie - SB(s)m Dimension : 645' × 550' Distance : 163 000 a.l.
Ascension droite : 05h 23m 34,64s (J2000) Déclinaison : −69° 45' 22,0" (J2000) Magnitude : 0,29 ± 0,64
Grand Nuage de Magellan
Le Grand Nuage de Magellan - Crédit : C-141 KAO Imagery

Le Grand Nuage de Magellan est une galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
satellite naine appartenant au Groupe local et située en parties sur les constellationsConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
de la Dorade et de la TableTable
Constellation australe contenant une partie du « Grand nuage de Magellan ».
Ciel austral : Table
. C'est la troisième galaxie la plus proche de la Voie lactéeVoie lactée : en l'absence de toute pollution lumineuse, la voûte céleste semble traversée par une bande blanchâtre. En raison de sa similitude avec une trainée laiteuse, elle fut appelée galaxias (voie de lait) par les grecs.
Glossaire
, après les galaxies naines du Grand ChienGrand Chien
Constellation australe visible en hiver, elle renferme l'étoile la plus brillante de tout le ciel : Sirius.
Grand Chien
et du SagittaireSagittaire
Toujours basse sur l'horizon vue depuis la France, c'est l'une des 13 constellations du zodiaque.
Sagittaire
, c'est la quatrième plus massive du Groupe local après la Voie lactée, la galaxie d'Andromède (M 31M 31
Pôle d'attraction de la constellation, cette galaxie spirale vue de trois-quarts est l'objet le plus lointain discernable à l'œil nu.
Messsier 31
)et la galaxie du Triangle (M 33M 33
Galaxie spirale vue de face et très étendue : le grand axe vaut deux diamètres lunaires. Elle est assez difficile à observer car peu contrastée.
Messsier 33
).
Visible que depuis l'hémisphère sud, il a été mentionné pour la première fois par l'astronome perse Abd-al-Rahman Al Soufi en 964. C'est l’expédition de Magellan autour de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
qui le popularisa et qui lui donna son nom commun.

NGC 2070 = Caldwell 103 = Nébuleuse de la Tarentule
Nébuleuse à émission Dimension : 30' × 20' Distance : 170 000 a.l.
Ascension droite : 05h 38m 42,29s (J2000) Déclinaison : −69° 06' 02,3" (J2000) Magnitude : 8,0
NGC 2070
La nébuleuse à émission NGC 2070 - Crédit : Nicholas Jones

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).