Carte

Dragon

Draco - Dra

Dragon
  • Observation optimale : Avril-Août
  • Zone de visibilité : 90° N / 4° S
  • Rang de taille : 8
  • Étoile la plus lumineuse : Eltanin (γ)

Bien que possédant peu d'étoiles visibles à l'œil nu, la constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
du Dragon est l'une des plus étendues. Difficile à repérer, sa forme est relativement complexe, elle semble avoir été créé uniquement pour combler un espace vide entre les « deux Ourses ». C'est l'une des 48 constellations répertoriées par l'astronome PtoléméePtolemaeus Claudius, dit Ptolémée
Très peu d'éléments de la vie de Ptolémée sont connus, mais on le sait auteur de plusieurs ouvrages scientifiques, dont deux feront autorité jusqu'à la Renaissance (l'Almageste et Géographie)…
Glossaire
au deuxième siècle et officialisée en 1930 par l'Union Astronomique InternationaleL'UAI a pour mission de promouvoir l'astronomie sous tous ses aspects : recherche, communication, éducation, etc., par le biais de la coopération internationale.
Union Astronomique Internationale
.
Dans la mythologie, le dragon était chargé de veiller sur les pommes d'or du jardin des Hespérides ; il fut tué par Hercule.
La partie la plus aisément repérable est le quadrilatère formant la « tête du dragon ». On y trouve l'étoile γ (gamma), également nommée Eltanin, la plus proche de VégaVéga
Cinquième étoile par ordre d'éclat, elle forme avec Deneb et Altaïr un célèbre astérisme : le « Triangle de l'été ».
Véga
, qui se révèle être la plus lumineuse de la constellation puisque sa magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
apparente est supérieure à celle de l'étoile α (alpha) : Thuban.
C'est en étudiant la parallaxeParallaxe : regardée alternativement avec chaque œil, la projection du pouce, main tendue, ne se retrouve pas devant les mêmes éléments d'un décor : c'est l'effet de parallaxe. La parallaxe est d'autant plus petite que l'objet visé est lointain.
Glossaire
d'Eltanin que James BradleyJames Bradley
En 1725, en mesurant la parallaxe d'étoiles, il découvre l'aberration de la lumière et fournit ainsi la première confirmation expérimentale de la révolution de la Terre autour du Soleil…
Glossaire
(1693 - 1762) découvrit, en 1725, l'aberration des étoiles, donnant ainsi la première preuve du mouvement de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
autour du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
.
Cette région du ciel est le radiantRadiant : point sur la voûte céleste d'où semblent provenir les météorites d'un même essaim.
Glossaire
de deux « pluies » de météores : les Draconides (du 27 au 30 juin) et les Quadrantides (du 28  décembre au 4 janvier). Cette dernière appellation trouve son origine dans celui du QuadrantQuadrant : unité d'angle valant un quart de cercle (90°) ; il donne son nom à un ancien instrument permettant de mesurer la hauteur des étoiles.
Glossaire
mural, une constellation disparue qui se superposait approximativement sur le Dragon et le nord du BouvierBouvier
Constellation boréale visible au printemps, son étoile Arcturus est la plus brillante du ciel boréal.
Bouvier
.

Objets stellaires intéressants
Mu (μ) Draconis = Alrakis
Étoile multiple Séparation : A-B : 1,9" Distance : 89 a.l. ± 1
Ascension droite : 17h 05m 20,14s (J2000) Déclinaison : +54° 28' 12,3" (J2000) Magnitude : A-B : 5,73 ± 0,14 et 5,7

La composante principale, nommée μ Draconis A, est de classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
 F7 V avec une masse de 1,35 M⊙.
La secondaire est une binaire spectroscopiqueBinaire spectroscopique : étoiles trop rapprochées dont la binarité ne peut être révélée que par analyse spectrale.
Glossaire
avec une période orbitale de 2 270 jours. Les composantes sont notées μ Draconis Ba et Bb. L'étoile Ba est de type F5 V avec une masse de 1,30 M⊙, Bb est d'une masse de seulement 0,2 M⊙.
Une troisième étoile, μ Draconis C de magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 14, est visible à 13,2" ; elle possède une masse de 0,29 M⊙.

Nu (ν) Draconis = Kuma
Étoile double Séparation : 61,9" Distance : 98,7 a.l. ± 0,4 et 99,4 a.l. ± 0,5
Ascension droite : 17h 32m 10,62s (J2000) Déclinaison : +55° 11' 02,9" (J2000) Magnitude : 4,89 ± 0,07 et 4,88 ± 0,07
Étoile Nu Draconis
L'étoile double ν Draconis - Crédit : David Ritter

Les deux étoiles de ce système binaire ont une parallaxe et des vitesses radiales très similaires, mais aucun mouvement orbital n'a pu être mesuré.
μ1 Draconis est une étoile en rotation lente de classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
A8 V avec des raies d'absorption métalliques anormalement fortes dans son spectre (Voir : spectroscopieSpectroscopie : branche de l'astrophysique qui étudie les objets célestes par l'examen de leur spectre. Cette analyse procure des informations sur la température, la composition chimique et permet de déduire le mouvement radial des corps célestes.
Glossaire
).
μ2 Draconis est une binaire spectroscopiqueBinaire spectroscopique : étoiles trop rapprochées dont la binarité ne peut être révélée que par analyse spectrale.
Glossaire
avec une période orbitale de 38 jours. Les deux composantes circulent sur une orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
quasi circulaire et ne sont séparées que par 0,267 unités astronomiquesUnité astronomique : unité de distance basée sur le demi-grand axe de l'orbite terrestre et définie par l'UAI en 1976.
Glossaire
.

Psi11) Draconis = Dziban
Étoile multiple Séparation : A-B : 30,3" Distance : A : 74,5 a.l. ± 0,8 ; B : 75,2 a.l. ± 0,9
Ascension droite : 17h 41m 56,41s (J2000) Déclinaison : +72° 08' 55,9" (J2000) Magnitude : A : 4,57 ± 0,07 ; B : 5,79 ± 0,10

Le couple visuel ψ1 et ψ2 est séparé d'environ un degré, mais ne constitue qu'une binaire optique : ψ2 étant située bien en arrière-plan à 930 a.l. ± 20.
L'étoile qui nous intéresse, ψ1, est un système multiple. Le couple principal est composé d'une étoile de classe spectraleClassification spectrale : classification des étoiles en fonction de la distribution de leur rayonnement électromagnétique, qui dépend essentiellement de la température de surface, instaurée par l'observatoire de Harvard au début du XXe siècle.
Glossaire
 F5 IV-V, notée ψ1 Draconis A, et d'une étoile de type F8 V notée ψ1 Draconis B.
En 2015, ψ1 Draconis A s'est révélée être une binaire spectroscopiqueBinaire spectroscopique : étoiles trop rapprochées dont la binarité ne peut être révélée que par analyse spectrale.
Glossaire
, la nouvelle composante est notée ψ1 Draconis C.
La même année, la présence d'une exoplanète a été mise en évidence dans l'environnement de ψ1 Draconis B, elle a reçue la nomenclature ψ1 Draconis Bb. Placée sur une orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
relativement excentrique, elle effectue sa révolution en 8,5 ans, sa masse minimale est de 1,53 fois celle de JupiterJupiter
La plus grosse planète du Système solaire est aussi celle qui tourne le plus rapidement sur elle-même : un peu moins de dix heures au niveau de l'équateur…
Planète Jupiter
.

Sélection d'objets non-stellaires
NGC 4236 = Caldwell 3
Galaxie - SBd Dimension : 21,9′ × 7,2′ Distance : 11,1 × 106 a.l.
Ascension droite : 12h 16m 42,12s (J2000) Déclinaison : +69° 27' 45,6" (J2000) Magnitude : 9,77 ± 0,12
NGC 4236
La galaxie NGC 4236

NGC 4236 est une galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirale barrée quasiment vue par la tranche, elle a été découverte par William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
le 6 avril 1793. Bien que située un peu à l'écart, elle appartient au groupe de galaxies M 81M 81
Galaxie découverte par Johann Bode le 31 décembre 1774, elle sera répertoriée par Charles Messier le 9 février 1781.
Messsier 81
de la Grande OurseGrande Ourse
Constellation circumpolaire, elle fait partie des plus anciennes et les plus connues.
Grande Ourse
.
Les observations effectuées en ondes radio et infrarouge suggèrent qu'un phénomène intense de formation stellaire s'est produit dans son passé proche, elles révèlent également la présence d'un grand nombre de restes de supernovæSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie (type II, Ib et Ic) ou explosion thermonucléaire d'une naine blanche à la suite d'une accrétion de matière arrachée à une étoile voisine (type Ia).
Glossaire
récentes.

Messier 102 = NGC 5866 = Galaxie du Fuseau
Galaxie - SO- Dimension : 6,6' × 3,2' Distance : 42,5 × 106 a.l.
Ascension droite : 15h 06m 29,54s (J2000) Déclinaison : +55° 45' 47,7" (J2000) Magnitude : 11,27 ± 1,70

Nébuleuſe entre les étoiles ο du Bouvier & ι du Dragon : elle eſt très-foible ; près d'elle eſt une étoile de la ſixième grandeur.
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 5866
La galaxie NGC 5866, probable objet M 102

GalaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
classée comme lenticulaire, également appelée galaxie du Fuseau, mais il se pourrait qu'il s'agisse d'une spirale vue exactement par la tranche.
Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) en observateur attentif, et ce malgré quelques imprécisions sur certaines positions qui ont pu être corrigées depuis — voir également M 48M 48
L'objet découvert par Charles Messier est bien retrouvé à l'ascension droite qu'il a noté, mais avec un écart de 5° en déclinaison.
Messsier 48
et M 91M 91
Cette galaxie spirale barrée est probablement découverte par Charles Messier le 18 mars 1781, mais la position qu'il rapporta est erronée.
Messsier 91
 — mesurait avec soin les coordonnées de ses observations. M 102 semble être l'une des exceptions qui confirment cette règle.
Les faveurs des spécialistes se partagent entre deux thèses, à savoir :
– suite à une banale méprise, M 102 ne serait qu'un doublon de M 101M 101
Découverte par Pierre Méchain début 1781, il faudra attendre 1845 pour que William Parsons parvienne à reconnaître sa structure en spirale.
Messsier 101
, la « découverte » aurait d'ailleurs été démentie par Pierre MéchainPierre Méchain
En raison de difficultés financières, son père ne peut lui assurer une formation d'architecte, profession qu'il voudrait le voir prendre comme lui. Ayant eu connaissance de son intérêt pour l'astronomie, Joseph de Lalande le prend comme élève…
Glossaire
(1744 - 1804) lui-même ;
– soit l'objet existe réellement et serait la galaxie NGC 5866 du Dragon.
Cette dernière hypothèse est étayée par le fait que Charles Messier situe son observation entre les étoiles ι (Iota) du Dragon et… ο (Omicron) du BouvierBouvier
Constellation boréale visible au printemps, son étoile Arcturus est la plus brillante du ciel boréal.
Bouvier
. Vu l'écart entre ces deux étoiles (environ 40°, Omicron étant encore plus au sud que ArcturusArcturus
C'est l'étoile la plus lumineuse du ciel boréal et la troisième de tout le ciel, après Sirius et Canopus.
Arcturus
), elles ne semblent pas être toutes indiquées pour préciser une position. En prenant θ (Thêta) du Bouvier à la place de Omicron (une erreur typographique entre ces deux signes serait possible, ils ne diffèrent que d'une barre horizontale), l'objet NGC 5866 devient ainsi un candidat plus que probable.

Repérage M 102
Repérage de M 102 (Carte générée par le logiciel Cartes du Ciel)
NGC 5907
Galaxie - SAc Dimension : 11,5' × 1,7' Distance : 54,2 × 106 a.l.
Ascension droite : 15h 15m 53,58s (J2000) Déclinaison : +56° 19' 45,1" (J2000) Magnitude : 10,37 ± 0,10
NGC 5907
La galaxie NGC 5907 et son double anneau stellaire

La galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
spirale NGC 5907 est découverte le 5 mai 1788 par William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
, elle est parfois retrouvée sous le nom de « Lame de couteau ». Elle présente une métallicité anormalement faible et semble composée presque entièrement d'étoiles naines.
L'image négative en très longue pose de NGC 5907 révèle des structures très ténues qui encerclent la galaxie jusqu'à des distances de 150 000 années-lumièreAnnée-lumière : unité de distance correspondant à celle parcourue par la lumière (dans le vide) en un an.
Glossaire
. Elles résultent d'un effet de marée avec une galaxie satellite naine qui a progressivement fusionné avec NGC 5907. Cette découverte (Martinez-Delgado et al. 2008) renforce le scénario selon lequel les grandes galaxies spirales, dont notre propre Voie lactéeVoie lactée : en l'absence de toute pollution lumineuse, la voûte céleste semble traversée par une bande blanchâtre. En raison de sa similitude avec une trainée laiteuse, elle fut appelée galaxias (voie de lait) par les Grecs.
Glossaire
, ont été formées par l'accrétion de galaxies plus petites.
Une supernovaSupernova : effondrement d'une étoile massive en fin de vie (type II, Ib et Ic) ou explosion thermonucléaire d'une naine blanche à la suite d'une accrétion de matière arrachée à une étoile voisine (type Ia).
Glossaire
y est apparue le 16 février 1940 : SN 1940A.

NGC 6543 = Caldwell 6 = Nébuleuse Œil de Chat
Nébuleuse planétaire Dimension : Ø 18" Distance : 3 600 a.l.
Ascension droite : 17h 58m 33,40s (J2000) Déclinaison : +66° 37' 59,3" (J2000) Magnitude : 9,01 ± 0,91
NGC 6543
La nébuleuse planétaire NGC 6543 - Crédit : HST, CC0 Creative Commons

NGC 6543 est l'une des nombreuses découvertes de William HerschelWilliam Herschel
Fils de musicien, William Friedrich Wilhelm Herschel reçoit également une formation musicale, apprenant le hautbois et le violon. En 1757, il quitte sa ville natale de Hanovre pour l'Angleterre où il s'installe comme copiste à Londres, puis enseigne la musique à Durham…
Glossaire
(le 15 février 1786). C'est la première nébuleuse planétaireNébuleuse planétaire : en fin de vie, les astres du type Soleil passent par le stade de géante rouge, les couches les plus externes sont éjectées par la pression de radiation émise par le noyau et la partie centrale se contracte en une naine blanche.
Glossaire
dont l'étude du spectre – par l'un des pionniers de la spectroscopieSpectroscopie : branche de l'astrophysique qui étudie les objets célestes par l'examen de leur spectre. Cette analyse procure des informations sur la température, la composition chimique et permet de déduire le mouvement radial des corps célestes.
Glossaire
 : l'anglais William Huggins (1824 - 1910) le 29 août 1864 – démontra la nature gazeuse et non pas stellaire de l'objet.
L'image à haute résolution de Hubble dévoile une « structure en hélice », son origine est mal comprise mais pourrait provenir d'un système binaire. L'étoile centrale a une température de surface de l'ordre de 80 000 kelvinsKelvin : le kelvin est l'unité de mesure de la température absolue, soit la mesure de l'agitation cinétique des particules (atomes ou molécules) qui constituent un corps ; le point zéro indiquant une agitation cinétique nulle. Ce zéro absolu équivaut à −273,15 °Celsius, ou 0 °C = 273,15 kelvins.
Glossaire
. Elle perd continuellement de la masse sous forme d'un vent stellaire – doté d'une vitesse de 1 900 km·s−1 – à un rythme d'environ 20 milliards de tonnes à la seconde.

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).