Glossaire

Définitions de termes en E

Éclipse
Passage d'un corps céleste dans le cône d'ombre d'un autre astre.
Lors d'un alignement parfait SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
-TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
-LuneLune
Le couple Terre-Lune peut être considéré comme une planète double qui orbite autour du Soleil à partir d'un centre de gravité commun…
Lune
, notre satellite passe dans l'ombre de la Terre : c'est une éclipse lunaire.
Le terme « Éclipse de Soleil » couramment employé est impropre, le Soleil étant masqué par la Lune, il s'agit d'une occultationOccultation : pour un observateur terrestre, recouvrement d'un objet céleste par le disque d'un astre. Improprement qualifié d'éclipse, le masquage du disque solaire par celui de la Lune en est l'exemple le plus connu.
Glossaire
.
Éclipse lunaire
Assombrissement de la surface lunaire lors de son passage dans le cône d'ombre de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
. L'orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
de la LuneLune
Le couple Terre-Lune peut être considéré comme une planète double qui orbite autour du Soleil à partir d'un centre de gravité commun…
Lune
n'étant pas sur le même plan que celui de la Terre (écliptiqueÉcliptique : projection du plan de l'orbite terrestre sur la voûte céleste. Pour cette raison, il correspond également au déplacement apparent du Soleil parmi les étoiles sur une année.
Glossaire
), mais inclinée d'un peu plus de 5°, ce phénomène ne peut se reproduire à chaque oppositionOpposition : un corps céleste est dit en opposition lorsqu'il se trouve diamétralement opposé au Soleil, observé depuis la Terre. De fait, c'est la période la plus favorable à son observation.
Glossaire
(phase de Pleine Lune). Il faut que l'alignement SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
-Terre-Lune se fasse aux abords d'une intersection (nœudNœud : un des deux points d'intersection de l'orbite d'un astre avec un plan de référence. Ce plan de référence est celui de l'orbite terrestre pour tous les objets gravitant autour du Soleil, le plan équatorial de sa planète pour un satellite…
Glossaire
ascendant ou nœud descendant) des plans orbitaux. La périodicité de ce phénomène est légèrement inférieure à 6 mois, il peut donc y avoir entre 2 et 3 éclipses lunaires par an.
Elles sont visibles depuis tout un hémisphère terrestre.
Écliptique
Projection du plan de l'orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
sur la voûte céleste. Pour cette raison, il correspond également au déplacement apparent du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
parmi les étoiles sur une année. Il forme un angle de 23° 27' avec le prolongement de l'équateurÉquateur : intersection de la surface d'un astre et du plan situé à égale distance de ses pôles, il marque la latitude zéro.
Glossaire
terrestre : l'équateur céleste. Les planètesPlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
du Système solaireSystème solaire : ensemble des corps célestes placés sous l'attraction gravitationnelle du Soleil, qui contient à lui seul 99,8 % de la masse du système.
Glossaire
ont leurs orbites proches du plan de l'écliptiqueÉcliptique : projection du plan de l'orbite terrestre sur la voûte céleste. Pour cette raison, il correspond également au déplacement apparent du Soleil parmi les étoiles sur une année.
Glossaire
. Cette appelation vient du fait qu'il se produit une éclipse lorsque la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
, la LuneLune
Le couple Terre-Lune peut être considéré comme une planète double qui orbite autour du Soleil à partir d'un centre de gravité commun…
Lune
et le Soleil sont parfaitement alignés sur ce plan.
Écu de Sobieski
Petite constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
au sud-ouest de l'Aigle. Son sigle est Sct (Scutum).
Constellation de l'Écu de Sobieski
Constellation de l'Écu de Sobieski - CC BY 3.0
Effet Doppler (également appelé : effet Doppler-Fizeau ou Redshift).
Modification de la longueur d'une onde électromagnétique (effet Doppler) ou acoustique (effet Fizeau) en raison du changement apparent de la périodicité (ou fréquence) reçue par un observateur fixe par rapport à une source émettrice mobile (ou inversement). Si la source s'éloigne de l'observateur, la longueur d'onde augmente (ou la fréquence diminue) ; le phénomène est inverse dans le cas opposé.
Exemple : la hauteur du son d'un véhicule est modifiée par son déplacement relatif par rapport à l'observateur ; il est perçu plus aigu lorsqu'il se rapproche de nous, il devient plus grave lorsqu'il s'éloigne. La distance entre la source et l'observateur étant variable, l'effet Fizeau affecte le signal périodique car la durée de parcours des signaux varie en fonction du sens du déplacement.
Une source immobile émet des ondes de longueur d'onde λrep. Les observateurs A et B mesure une longueur d'onde λrep identique.
Si la source est en mouvement vers l'observateur B, les ondes situées en avant de la source sont comprimées, celles qui se trouvent en arrière sont étirées. L'observateur A mesure une longueur d'onde λobs supérieure à λrep ; à l'inverse, l'observateur B mesure une longueur d'onde λobs inférieure à λrep .
Source immobile
Source en mouvement
Perception d'une émission d'une source immobile (en haut) et en mouvement (en bas)

En astrophysiqueAstrophysique : partie de l'astronomie qui étudie la nature physique des astres, notamment par le biais de la spectroscopie.
Glossaire
, cet effet est utilisé pour connaître la vitesse radiale des objets célestes après étude de leur spectre électromagnétique. Si le décalage de la lumière émise, dans le visible, par une galaxieGalaxie : les étoiles ne se distribuent pas au hasard dans l'Univers, elles tendent à se regrouper dans des objets comprenant chacun entre un à cent milliards de membres que l'on nomme galaxies.
Glossaire
se fait vers le rouge (les ondes les moins énergétiques) elle s'éloigne de nous.
La mesure de ce décalage (noté Z) est obtenu en comparant les raies spectrales du spectre de l'objet en mouvement avec son équivalent obtenu au repos en laboratoire. Il est caractérisé par la relation : Z = (Δλ) / λ avec Δλ = λ observé / λ au repos.
Einstein Albert
(Ulm, 1879 - Princeton, 1955)
Albert EINSTEIN Figure majeure de la science contemporaine, Albert Einstein est né allemand, il prend la nationalité suisse en 1900, puis américaine en 1940.
Entre 1905 et 1916, il édifie une théorie générale de l'Univers, dite Théorie de la Relativité, expliquant de nombreux phénomènes observés au niveau atomique (Relativité restreinte) et astronomique (Relativité générale).
Surtout célèbre pour son équation : E = mc2 — elle donne l'équivalence entre l'énergie (E) et la masse (m) d'un corps, c étant la célérité de la lumière dans le vide — donnant la force de libération de l'énergie nucléaire, il reçoit le prix Nobel de physique 1921 pour ses travaux sur les quantaQuantum : théorie initiée empiriquement par Max Planck à l'amorce du XXe siècle. Elle suggère que les échanges d'énergie entre matière et rayonnement ne peut se faire de manière continue mais par des multiples entiers d'une quantité minimale d'énergie, appelée quantum.
Glossaire
et l'explication de l'effet photoélectrique. Il a également travaillé à une théorie unitaire des champs, réunification des forces gravitationnelle et électromagnétique.
Une pleine close de 170 km de diamètre, située sur le limbe lunaire (16,6 °N - 88,5 °O), porte son nom ainsi que l'astéroïdeAstéroïde : petit corps orbitant autour du Soleil et dont la plus grande dimension ne dépasse pas quelques centaines de kilomètres.
Glossaire
n° 2001.
Élongation
Élongations de Mercure et Vénus
Élongations maximum de Mercure et Vénus
Écart angulaire d'un astre au SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
, mesuré depuis la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
. Ces élongations sont dites orientales ou occidentales, selon qu'une planètePlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
est vue à l'est ou à l'ouest du disque solaire.
Pour les planètes inférieures, orbitant à l'intérieur de l'orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
terrestre, elles ne peuvent être observables en pleine nuit et à l'opposé du Soleil. Leurs élongations passent par deux maxima en raison de l'excentricité de leurs orbites : 16° 15' et 27° 45' pour MercureMercure
En raison de sa proximité avec notre étoile, elle reste difficile à observer car toujours baignée dans les lueurs de l'aube ou du crépuscule…
Planète Mercure
, 45° et 47° 45' pour VénusVénus
Ses élongations maximales approchent les 48° et, en raison de son albédo élevé, elle peut être observée plus facilement que Mercure…
Planète Vénus
. Ces deux planètes ne sont donc observables que le matin ou le soir et à l'approche d'une élongation.
Les planètes supérieures ont une élongation pouvant varier de 0° à 180°. Une élongation égale à 0° équivaut à une conjonctionConjonction : un corps céleste est en conjonction lorsqu'il est vu en direction du Soleil, observé depuis la Terre.
Glossaire
.
Émersion
C'est la fin d'une occultationOccultation : pour un observateur terrestre, recouvrement d'un objet céleste par le disque d'un astre. Improprement qualifié d'éclipse, le masquage du disque solaire par celui de la Lune en est l'exemple le plus connu.
Glossaire
, soit la réapparition du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
ou d'une étoile sur le bord lunaire, ou d'un satellite derrière une planètePlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
.
Épacte
Nombre de jours séparant la dernière Nouvelle Lune d'une année au premier janvier suivant. Une fois cette valeur connue il est possible de calculer les dates de Nouvelle Lune de la nouvelle année.
Éphémérides
Listes de données astronomiques, généralement présentées sous forme de tables, donnant la position, heures de lever et coucher, éclat, etc., d'un astre pour une date donnée. Elles sont éditées annuellement par l'IMCCEL'Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Éphémérides a été créé le 2 juin 1998 en remplacement du Service des calculs et de mécanique céleste du Bureau des longitudes.
IMCCE
(Institut de Mécanique Céleste et de Calculs des Éphémérides).
Épicycle
Petit cercle dont le centre décrit un autre cercle. L'épicycle a permis aux grecs d'expliquer certains mouvements planétaires à partir de mouvements uniquement circulaires et uniformes (ex : le mouvement rétrogradeMouvement rétrograde : autour d'une opposition, une planète externe semble ralentir, s'arrêter puis reculer avant de reprendre son mouvement direct.
Glossaire
).
Équateur
L'équateur est l'intersection de la surface d'un astre et du plan situé à égale distance de ses pôles, il marque la latitude zéro.
Par extension, l'équateur céleste est la projection de l'équateur terrestre sur la sphère céleste. De la même manière, l'équateur galactique sert de plan fondamental pour les coordonnées galactiques.
Équation du temps
En raison d'irrégularités des mouvements de la TerreTerre
Minuscule fragment de matière flottant autour d'une étoile banale, la planète Terre est pourtant la plus massive des planètes telluriques.
Planète Terre
, la durée entre deux passages successifs du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
au méridien n'est pas constante. Il existe essentiellement deux causes différentes : la vitesse orbitale varie en fonction de l'excentricité (deuxième loi de KeplerLoi de Kepler (2) : le rayon vecteur reliant le Soleil à une planète balaie des aires égales en des périodes égales.
Glossaire
) ; l'axe de rotation est incliné sur le plan de l'écliptiqueÉcliptique : projection du plan de l'orbite terrestre sur la voûte céleste. Pour cette raison, il correspond également au déplacement apparent du Soleil parmi les étoiles sur une année.
Glossaire
. La trajectoire apparente du Soleil n'est donc pas confondue avec l'équateurÉquateur : intersection de la surface d'un astre et du plan situé à égale distance de ses pôles, il marque la latitude zéro.
Glossaire
céleste.
L'équation du temps est l'écart entre ce midi solaire vrai et un midi solaire moyen (fictif) : Temps moyen = Temps vrai + Équation du temps Elle est donnée par les éphéméridesÉphémérides : Listes de données astronomiques donnant la position, heures de lever et coucher, éclat, etc., d'un astre pour une date donnée.
Glossaire
, elle varie de ±15 min environ.
Les valeurs extrêmes dues à l'excentricité de l'orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
sont de ±7,66 minutes, celles dues à l'obliquité peuvent atteindre ±9,87 minutes. L'équation du temps prend une valeur nulle quatre fois par an.
Équinoxe
En raison de l'inclinaison de l'axe de rotation terrestre sur le plan de son orbiteOrbite : trajectoire, généralement elliptique, décrite par un corps naturel ou artificiel soumis au champ gravitationnel d'un autre corps considéré comme fixe.
Glossaire
, ce dernier n'est pas confondu avec l'équateurÉquateur : intersection de la surface d'un astre et du plan situé à égale distance de ses pôles, il marque la latitude zéro.
Glossaire
. Aux dates de transition du SoleilSoleil
Le Soleil n'est que l'une des 100 milliards d'étoiles qui constituent notre Galaxie.
Étoile Soleil
d'un hémisphère à l'autre, la durée du jour et de la nuit deviennent égales. L'équinoxe de printemps (20 ou 21 mars) marque le passage du Soleil de l'hémisphère Sud à l'hémisphère Nord, l'événement inverse est l'équinoxe d'automne (22 ou 23 septembre).
Éridan
ConstellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
partiellement visible depuis une latitude 45° Nord. Située à l'ouest d'Orion, elle s'étend jusqu'au pôle céleste Sud. Son sigle est Eri (Eridanus).
Constellation de l'Éridan
Constellation de l'Éridan - CC BY 3.0
Éris
Découvert, en janvier 2005, par l'astronome américain Michael Brown, ce nouveau corps transneptunien est à l'origine de la nouvelle définition de ce qu'est une planètePlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
.