Carte

Cocher

Auriga - Aur

Cocher
  • Observation optimale : Décembre-Février
  • Zone de visibilité : 90° N / 34° S
  • Rang de taille : 21
  • Étoile la plus lumineuse : Capella (α)

Partiellement circumpolaireCircumpolaire : une constellation est dite circumpolaire lorsque, pour une latitude donnée, elle reste toute l'année au-dessus de l'horizon.
Glossaire
, observé depuis une latitudeLatitude : écart angulaire d'un point de la sphère terrestre mesuré depuis le plan équatorial.
Glossaire
45° Nord, l'astérismeAstérisme : groupe d'étoiles dont la disposition vue depuis la Terre permet un rattachement à une figure ou un objet usuel.
Glossaire
est sensé immortaliser le roi d'Athènes Erichtonios considéré comme l'inventeur du char.
Initialement, cette portion de ciel représentait effectivement ce type de voiture à deux roues. Son cocher, Auriga, étant représenté uniquement par la plus brillante étoile de cette zone, aujourd'hui Capella (la Chèvre). D'autres civilisations, plus pastorales, y fixèrent une chèvre accompagnée de ses chevreaux.
Au IIe siècle, PtoléméePtolemaeus Claudius, dit Ptolémée
Très peu d'éléments de la vie de Ptolémée sont connus, mais on le sait auteur de plusieurs ouvrages scientifiques, dont deux feront autorité jusqu'à la Renaissance (l'Almageste et Géographie)…
Glossaire
fusionna conducteur et chèvres dans son Almageste. C'est cette représentation qui a été officialisée par l'Union Astronomique InternationaleL'UAI a pour mission de promouvoir l'astronomie sous tous ses aspects : recherche, communication, éducation, etc., par le biais de la coopération internationale.
Union Astronomique Internationale
en 1930. Voilà la raison d'un assemblage des plus hétéroclites de notre ciel : un cocher portant une chèvre sur son épaule gauche et tenant les rênes dans sa main droite !
Certaines interprétations font référence à un « cocher marin » : Neptune.
Une partie de cette constellationConstellation : les constellations prennent leurs origines essentiellement dans la mythologie. N'ayant aucune entité physique propre, elles résultent d'une simple association d'étoiles qui, vues depuis la Terre, semblent angulairement proches.
Glossaire
fut (provisoirement) rebaptisée le Télescope d'Herschel en l'honneur du découvreur de la planètePlanète : nom initialement attribué aux points lumineux vagabondant parmi les étoiles, planêtos signifie « astres errants » en grec.
Glossaire
UranusUranus
Théoriquement visible à l'œil nu, il faudra cependant attendre l'invention du télescope pour qu'elle puisse être découverte par William Herschel…
Planète Uranus
en 1781.
Une nova, T Aur, fut observée par le pasteur et astronome amateur écossais Thomas David Anderson (1853 - 1932) dans cette zone le 24 janvier 1892.

Objets stellaires intéressants
Epsilon (ε) Aurigae
Binaire à éclipses Période : 9 887 jours Distance : 1 350 a.l. ± 300
Ascension droite : 05h 01m 58,13s (J2000) Déclinaison : +43° 49' 23,9" (J2000) Magnitude : 2,9 à 3,8
Epsilon Auriga
Vue d'artiste de ce que peut être le système double Epsilon Auriga.

Variable à éclipses atypique, avec une période de 9 887 jours, soit un peu plus de 27 ans. L'éclipse persiste deux années, dont une entière pour la phase maximum.
La variation de luminosité fut découverte par l'astronome amateur allemand John Fritsch en 1821. En 1848, le phénomène fut confirmé lors d'une nouvelle éclipse par Eduard Heis (1806 - 1877), Friedrich Wilhelm August Argelander (1799 - 1875) et son assistant Julius Johann Friedrich Schmidt (1825 - 1884), tous trois astronomes à l'observatoire de Bonn. En 1891, le système Epsilon Aurigæ se complique encore un peu plus avec la découverte d'une étoile de magnitudeMagnitude (stellaire) : échelle logarithmique permettant de répertorier les étoiles en fonction de leur luminosité. Le niveau zéro de cette échelle a été arbitrairement attribué à une série d'étoiles étalons et le rapport entre chaque magnitude est d'un facteur 2,5.
Glossaire
 14 par l'astronome amateur américain Sherburne Wesley Burnham (1838 - 1921) ; elle se trouve à 28,6".
Il faudra attendre 1912 pour que Friedrich Wilhelm Hans Ludendorff (1873 - 1941) identifie ε Aur comme une variable à éclipses de type AlgolAlgol
La variabilité de son éclat est due à l'éclipse mutuelle de deux étoiles dont le plan de l'orbite se trouve sur l'axe de visée.
Algol
. Bien que chaque éclipse ait été depuis étudiée avec de nouvelles générations d'instruments et dans diverses longueurs d'ondes, le système Epsilon Aurigæ conserve une grande part de son mystère.
La durée exceptionnelle de l'éclipse est notamment difficile à expliquer. Le modèle le plus couramment accepté est celui d'une occultationOccultation : pour un observateur terrestre, recouvrement d'un objet céleste par le disque d'un astre. Improprement qualifié d'éclipse, le masquage du disque solaire par celui de la Lune en est l'exemple le plus connu.
Glossaire
partielle de l'étoile principale par un disque de poussière de densité variable entourant l'étoile secondaire chaude. Le rayonnement de cette étoile serait partiellement réémis en infrarouge au sein des anneaux de poussière. Aux pôles, le disque étant pratiquement inexistant, l'énergie de l'étoile est suffisante pour ioniser localement une « bulle » de gaz invisible englobant le système. Le couple Epsilon Aurigæ pourrait ainsi être un « instantané » de l'évolution stellaire : une étoile supergéante à évolution très rapide accompagnée d'une jeune étoile très chaude encore entourée de la matière qui lui a donné naissance.

Sélection d'objets non-stellaires
IC 405 = Caldwell 31 = Collinder 31 = Nébuleuse de l'étoile flamboyante
Nébuleuse à émission Dimension : 30' × 20' Distance : 1 500 a.l.
Ascension droite : 05h 16m 29,39s (J2000) Déclinaison : +34° 21' 22,0" (J2000) Magnitude : 6,0
IC 405
La nébuleuse à émission IC 405
Messier 38 = NGC 1912 = Collinder 67 = Melotte 36
Amas ouvert - III 2 m Dimension : Ø 21' Distance : 4 300 a.l.
Ascension droite : 05h 28m 40,01s (J2000) Déclinaison : +35° 50' 54,0" (J2000) Magnitude : 6,40 ± 0,10

Amas de petites étoiles dans le Cocher, près de l'étoile σ, peu éloigné des deux amas précédens [Messier 36 et Messier 37] ; celui-ci eſt de figure carrée & ne contient aucune nébuloſité, ſi on a ſoin de l'examiner avec une bonne lunette. Son étendue peut avoir 15 minutes de degré. (25 Septembre 1764)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 1912
L'amas ouvert Messier 38

Découvert, en même temps que son homologue M 36, par Guillaume Le Gentil de La Galaisière (1725 - 1792) en 1749, il sera également observé par Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) en 1764.
L'âge de l'amas est de 220 000 000 ans.

NGC 1931 = Collinder 68
Nébuleuse à émission Dimension : Ø 4' Distance : 10 100 a.l.
Ascension droite : 05h 31m 25,29s (J2000) Déclinaison : +34° 14' 47,8" (J2000) Magnitude : 10,10 ± 0,10
NGC 1931
La nébuleuse à émission NGC 1931
Messier 36 = NGC 1960 = Collinder 71 = Melotte 37
Amas ouvert - II 3 m Dimension : Ø 12' Distance : 4 300 a.l.
Ascension droite : 05h 36m 17,70s (J2000) Déclinaison : +34° 08' 27,0" (J2000) Magnitude : 6,00 ± 0,10

Amas d'étoiles dans le Cocher, près de l'étoile θ : avec une lunette ordinaire de 3 pieds & demi on a de la peine à diſtinguer les étoiles, l'amas ne contient aucune nébuloſité. Sa poſition déterminée par θ. (2 Septembre 1764)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 1960
L'amas ouvert Messier 36

Objet découvert par Guillaume Le Gentil de La Galaisière (1725 - 1792) en 1749, il sera observé par Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) le 2 septembre 1764.
L'âge de l'amas est estimé à 25 000 000 ans.

Messier 37 = NGC 2099 = Collinder 75 = Melotte 38
Amas ouvert - II 1 r Dimension : Ø 22' Distance : 4 500 a.l.
Ascension droite : 05h 52m 18,30s (J2000) Déclinaison : +32° 33' 11,0" (J2000) Magnitude : 5,60 ± 0,10

Amas de petites étoiles, peu éloigné du précédent, ſur le parallèle de χ du Cocher ; les étoiles ſont plus petites, plus rapprochées & renferment de la nébuloſité ; avec une lunette ordinaire de 3 pieds & demi, on a de la peine à voir les étoiles : cet amas eſt rapporté ſur la Carte de la ſeconde Comète de 1771, Mém. Acad. 1777. (2 Septembre 1764)
[Extrait du Catalogue des Nébuleuses et des Amas d'Étoiles, paru dans Connaissance des temps - 1784]

NGC 2099
L'amas ouvert Messier 37

Observé par Giovanni Battista Hodierna (1597 - 1660) vers 1654 et retrouvé par Charles MessierCharles Messier
Dixième enfant d'une lignée de douze, il se voit contraint de « s'exiler » à Paris en 1751. Doté d'une belle écriture et doué pour le dessin, il y a trouvé un emploi de cartographe chez l'astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle…
Glossaire
(1730 - 1817) 110 ans plus tard.
Il est plus ancien que le précédent : 300 000 000 ans.

Les coordonnées équatoriales J2000 et les magnitudes associées (V) sont extraites des bases de données HyperLeda (http://leda.univ-lyon1.fr) et du CDS Portal (http://cdsportal.u-strasbg.fr/). Les données relatives aux supernovæ proviennent de The Open Supernova Catalog (https://sne.space/).
Sauf mention contraire, les illustrations sont issues des différents catalogues du Digitized Sky Survey (http://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_form).